Passer au contenu principal

Les systèmes de gestion de l’énergie électrique (SGEE)

Les SGEE aident à structurer la démarche d’amélioration de la performance énergétique et à mobiliser le personnel qui influe sur la performance énergétique.

Pourquoi favoriser la gestion de l’énergie ? En raison des résultats et des avantages

Les entreprises optent notamment pour la gestion de l’énergie dans le but de réduire leurs coûts et leur impact sur l’environnement et d’ainsi rester concurrentielles sans devoir investir dans de nouveaux équipements de production.

De plus, la consommation d’énergie est un bon indicateur de la performance du procédé de fabrication et, en y portant attention, les entreprises optimisent bien souvent plusieurs aspects de leurs procédés.

Comment faire des économies d’énergie grâce à des SGEE ?

Les économies proviennent d’actions quotidiennes au sein de l’organisation (amélioration de l’approvisionnement en énergie, efficacité énergétique, récupération de l’énergie et réduction du gaspillage).

Le succès des systèmes de gestion de l’énergie repose sur toute l’organisation.

Comment amorcer une démarche ?

La première étape de la mise en œuvre des SGEE est l’analyse diagnostique. Elle brosse notamment le portrait de la consommation d’énergie en fonction des usages et celui de la performance énergétique. Elle propose des solutions pour l’obtention d’économies d’énergie par la maîtrise opérationnelle. Elle définit les coûts et avantages des éléments à mettre en œuvre afin d’améliorer en continu la performance énergétique.

Trois éléments essentiels de l’approchee

Les éléments de la démarche SGEE interagissent entre eux et contribuent à la mise en place des systèmes.

  1. Changements organisationnels
  2. Changements de comportement dans l’ensemble de l’organisation
  3. Utilisation d’un système d’information sur la gestion de l’énergie (SIGE)

Les systèmes de gestion de l’énergie concernent les ressources humaines et le mode de travail. Ces ressources doivent être appuyées par un système d’information sur la gestion de l’énergie (SIGE).

1. Changements organisationnels

Voici quelques exemples de changements organisationnels :

  • Déploiement d’une politique énergétique qui dicte les grandes orientations et les objectifs.
  • La création d’un comité Énergie.
  • Formation du personnel selon les bonnes pratiques en gestion de l’énergie en continu inspirées de la norme ISO 50001.
  • Modification des habitudes de travail basée sur des pratiques d’amélioration en continu (planifier, faire et suivre) à tous les échelons de l’entreprise.
  • Définition claire des rôles et des responsabilités.

2. Changements de comportement dans l’ensemble de l’organisation

  • Maîtrise des principaux usages et des besoins en énergie.
  • Définition de la consommation de référence (compte tenu de la production) et des raisons justifiant le niveau en question.
  • Établissement d’indicateurs de performance énergétique pertinents utiles sur plusieurs plans :
    • comprendre et prévoir la consommation d’énergie de l’entreprise ;
    • découvrir si le rendement est suffisant ou non et, s’il existe une situation anormale, en trouver les motifs ;
    • constater rapidement l’effet d’une mesure corrective ou d’une modification de procédé.
  • Élaboration ou adoption de procédures de travail permettant de maîtriser la consommation.

3. Utilisation d’un système d’information sur la gestion de l’énergie (SIGE) pour bien cerner la consommation

Le SIGE est une composante fondamentale de la gestion de l’énergie. Il est conçu en fonction des systèmes existants et des besoins des différents utilisateurs de l’information sur l’énergie.

Le SIGE établit le mode d’intégration des données, des rapports et des indicateurs de performance énergétique.

Il amasse et analyse en permanence les données liées à la consommation d’énergie provenant des systèmes électromécaniques, des procédés industriels et des équipements utilisés dans une usine.

Les données ainsi recueillies sont indispensables pour les travaux des employés en matière d’amélioration de la performance énergétique.

Voir la foire aux questions

Fermer  la fenêtre