Passer au contenu principal
 Volet Systèmes de gestion de l’énergie électrique  

Témoignages du Volet Systèmes de gestion de l’énergie électrique du programme Systèmes industriels

Témoignages

Obtenez un appui financier pour la mise en œuvre de systèmes de gestion de l’énergie électrique (SGEE) dans votre usine. Installez des équipements mesurant en temps réel la consommation des principaux procédés, systèmes et équipements.

L’adoption de bonnes pratiques de gestion permet d’améliorer en continu le rendement énergétique et de réaliser des économies.

Les systèmes de gestion de l’énergie électrique (SGEE) assurent une gestion méthodique de l’énergie dans une optique d’amélioration en continu de la performance énergétique.

Lire la suite

Les SGEE permettent d’instaurer une gestion méthodique de l’énergie

Domtar-Windsor : de grands pas vers la mise en œuvre des systèmes de gestion de l’énergie électrique (SGEE)

De grands pas vers la mise en œuvre des systèmes de gestion de l’énergie électrique (SGEE)

Michel Lemieux, ing., directeur – Services techniques et Alain Ouellet, ing,. ingénieur de projets, expert en énergie – Services techniques
« La mise en œuvre des systèmes de gestion de l’énergie électrique à Domtar-Windsor nous a permis de mettre l’accent sur l’énergie et maintenant celle-ci est intégrée à nos priorités et pratiques. »
(Michel Lemieux, directeur des services techniques)

L’usine de Domtar, à Windsor, transforme des billes de bois en produits finis depuis plus de 150 ans. Elle emploie 820 personnes et voit à la transformation de billes en produits finis. La première phase de la mise en œuvre des systèmes de gestion de l’énergie électrique (SGEE) réalisée par Domtar-Windsor a permis à l’usine d’appliquer des nouvelles procédures. Sans achat de nouveaux équipements de production, seulement en modifiant ses processus de production, elle a réduit sa consommation d’électricité de 2 % par unité produite sur la machine n° 8.


Quels atouts de Domtar-Windsor sont propices à la mise en œuvre des SGEE ?

  • Pratiques environnementales et d’amélioration continue intégrées : l’usine jouit notamment de la certification de la chaîne de responsabilité FSC® et ISO 14001
  • Mesurage de la performance énergétique effectué dans l’usine
« L’engagement de la direction appuyé par un processus systématique est à la base du succès des systèmes de gestion de l’énergie. »
(Alain Ouellet, ingénieur de projets Énergie)

Quels ont été les résultats dans les premiers mois suivant la mise en œuvre des SGEE ?

  • Détermination et mise en œuvre de trois mesures d’exploitation qui représentent des économies annuelles récurrentes, soit 2 % de réduction de la consommation d’énergie par unité produite de la machine n° 8.

Quelles ont été les principales étapes de la mise en place des SGEE à Domtar-Windsor ?

Quels sont les principaux défis initiaux ?

  • Adopter une vision d’entreprise en matière de performance énergétique (politique énergétique) et diffuser celle-ci ;
  • former un comité Énergie (comprenant entre autres un intervenant de la production) responsable de la performance énergétique ;
  • responsabiliser le personnel en matière de consommation d’énergie, pour ce faire :
    • répartir l’usine en centres de comptabilisation de l’énergie ;
    • définir les différents rôles et les responsabilités.

Quels sont les engagements de la haute direction ?

  • Évaluer la consommation d’énergie lors des décisions d’investissement ;
  • assurer la maintenance et l’entretien des équipements en assurant leur efficacité énergétique ;
  • sensibiliser les employés à la consommation de l’énergie.

Quel a été le principal constat du bilan énergétique à Domtar-Windsor ?

Une part très importante de la consommation totale d’électricité de l’usine est attribuable à la machine à papier n° 8.

Comment a été défini le potentiel d’amélioration de la machine n° 8 ?

En procédant, à l’aide de logiciels, à des analyses de la consommation et des variations de celle-ci, on a déterminé que :

  • près de 20 % de la consommation ne sont pas directement liés à la production ;
  • la machine n° 8 affiche une surconsommation inexpliquée.

Un niveau de mesurage plus détaillé a été intégré. Un tel mesurage permet de définir et de suivre des indicateurs de performance énergétique et des mesures de gestion en continu.

Des mesures d’économie ne requérant pas d’investissement :

  • optimisation de l’utilisation des pompes à vide des machines à papier ;
  • diminution de la consommation liée au chauffage grâce à la récupération de l’énergie par une boucle au glycol ;
  • optimisation du système de refroidissement à la finition.

Quelles sont les perspectives d’avenir ?

  • Étendre les SGEE à l’ensemble de l’usine ;
  • Réduire d’au moins 3 % la consommation d’électricité totale de l’usine.

Voir la foire aux questions


Waterville TG : une nouvelle approche pour favoriser l’efficacité énergétique

Une nouvelle approche pour favoriser l’efficacité énergétique

Serge Lamontagne, ing., directeur général adjoint – Services techniques et Audrey Garcin, M. Sc., spécialiste en environnement
« Pour assurer le succès du projet, il faut non pas simplement mettre en œuvre des technologies, mais aussi bien s’assurer de l’appropriation des utilisateurs et développer la culture d’économie de l’énergie. »
(Serge Lamontagne, directeur général adjoint – Ingénierie manufacturière et services)

Waterville TG, est un leader mondial dans la production de systèmes d’étanchéité pour l’industrie automobile. La société mère de l’entreprise, Toyoda Gosei, est située au Japon et compte quelque 1 900 employés au Canada, dont plus de la moitié œuvre à Waterville.

Le projet de systèmes de gestion de l’énergie Électrique(SGEE) réalisé par Waterville TG lui a permis de définir un premier potentiel d’économies d’électricité annuelles récurrentes de près de 150 000 $. Ces économies pourront être réalisées grâce à la gestion par les opérateurs des temps d’arrêt de l’ensemble des lignes d’extrusion.


Quels atouts de Waterville TG favorisent la mise en œuvre des SGEE ?

  • Culture de l’efficacité énergétique
  • Maîtrise des pratiques d’amélioration continue (système de production Toyota)
  • Mesures environnementales structurées – certification ISO 14001:2004
  • Motivation des employés
« Le SGEE constitue surtout un changement de culture pour les générations présentes et à venir ! »
(Audrey Garcin, spécialiste en environnement)

Quels ont été les principales étapes de la mise en place des SGEE à Waterville ?

Quels ont été les principaux défis au départ?

  • Démonstration à la haute direction du potentiel d’économies d’électricité
  • Manque de mesurage et d’indicateurs de performance énergétique
  • Adoption d’une vision commune (politique énergétique)
  • Formation d’un comité Énergie comprenant un responsable de la production

À quoi ce bilan a-t-il servi ?

À déterminer un usage significatif pour la mise en œuvre des SGEE.

Le secteur de l’extrusion est le plus énergivore, avec plus de 60 % de la consommation totale d’électricité de l’usine.

Comment a-t-on évalué ce potentiel de réduction ?

Avec du mesurage temporaire (14 jours) sur 2 lignes.

Quel était l’objectif ?

Définir l’impact sur la consommation d’énergie et le temps d’arrêt optimal des lignes en période de non-production.

En quoi consistent les principaux engagements de la haute direction ?

  • Cibles de réduction de la consommation d’énergie en continu
  • Mise à disposition de l’information et des ressources requises pour l’atteinte des objectifs
  • Communication des résultats et suivi
« La mise en œuvre des systèmes de gestion de l’énergie électrique a été rendue possible par l’importante collaboration entre plusieurs services. Ces efforts concertés représentent bien l’esprit “Une équipe, un TG”. »
(Audrey Garcin, spécialiste en environnement)

Quels ont été les premiers résultats de la mise en œuvre des SGEE ?

  • Réduction de la consommation d’électricité
  • Démonstration d’un rendement rapide de l’investissement
  • Intégration des SGEE aux systèmes existants
  • Mobilisation des employés axée sur la culture de l’efficacité énergétique
  • Facilitation de l’atteinte des objectifs environnementaux

Quelles sont les perspectives d’avenir ?

  • Mise en place d’un système d’information sur la gestion de l’énergie (SIGE) pour l’ensemble des usages énergétiques significatifs

Voir la foire aux questions

Des questions ?
Un projet dont vous voulez discuter ?

Nous joindre  Nous joindre

Confirmation de consentement à recevoir les courriels
Afin de continuer à recevoir nos courriels commerciaux, veuillez cliquer ici. Sans votre consentement, nous ne pouvons pas vous les acheminer.


Voir aussi