Nous soutenons des universités québécoises en établissant avec elles des partenariats et en leur attribuant des contrats de recherche. Nous finançons notamment des chaires universitaires, dont la plupart reçoivent aussi un appui financier du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. À titre de membre fondateur d’Ouranos, nous contribuons aux travaux du consortium dans le domaine de la climatologie régionale et de l’adaptation aux changements climatiques.

Contributions, engagements, soutien aux chaires et contrats de recherche (k$)a
Établissement d'enseignement ou groupe de recherche 2014 2015 2016 2017
Université de Montréal 982,9 649,3 946,9 825,0
HEC Montréal 25,0 20,0 0,0 40,0
Polytechnique Montréal 698,5 494,3 572,9 345,4
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue 1,6 2,5 1,0 15,0
Université du Québec à Chicoutimi 113,1 75,3 0,0 60,0
Université du Québec à Montréal 762,0 414,0 740,5 695,0
Université du Québec en Outaouais 0,0 0,0 0,0 0,0
Université du Québec à Rimouski 175,0 280,0 200,0 210,0
Université du Québec à Trois-Rivières 62,3 79,8 50,0 174,0
École de technologie supérieure 1 173,0 548,2 454,4 169,5
Institut national de la recherche scientifique 608,9 841,8 423,4 0,0
Université McGill 1 012,8 1 090,0 1 039,8 710,0
Université Concordia 769,0 749,0 820,0 795,3
Université Laval 1 239,6 573,8 902,9 1 187,0
Université de Sherbrooke 1 044,5 662,9 764,2 481,1
Ouranos, Cirano et Institut en génie de l'énergie électrique 985,0 935,0 885,0 1 333,0
Établissements hors Québec 623,7 287,6 640,3 27,5
Centres collégiaux de transfert technologique 159,5 189,6 0,0 0,0
Total 10 436,4 7 893,1 8 441,4 7 067,8
  1. Y compris une valeur comptabilisée à titre de dons et commandites : 3,3 M$ en 2014, 1,4 M$ en 2015, 2,6 M$ en 2016 et de 2,9 M$ en 2017.

À signaler en 2017

  • Premier symposium annuel de la Chaire de recherche industrielle CRSNG/Hydro-Québec en phytotechnologie tenu à l’Institut de recherche en biologie végétale. Huit projets de recherche en cours ou en développement ont été présentés aux membres de la Chaire, à des employés d’Hydro-Québec et aux chercheurs de l’IREQ.
  • Poursuite des activités de Technologies Esstalion, une coentreprise d’Hydro-Québec et de MuRata, après que Sony eut cédé sa part. Technologies Esstalion poursuit ses activités de R-D dans le domaine des batteries Li-ion.
  • Essais du Nova LFSe, premier autobus québécois à 100 % électrique, dans les rues de Montréal. L’autobus est équipé de moteurs fabriqués par TM4, une filiale d’Hydro-Québec.
Jean Matte, directeur principal de l’IREQ, et Dr Sung Hwan Bae, président du KEPCO Research Institute, lors de la signature de l’entente de collaboration en R-D dans le domaine de la cybersécurité et des réseaux électriques intelligents.

Voir aussi