Nous soutenons des universités québécoises en établissant avec elles des partenariats et en leur attribuant des contrats de recherche. Nous finançons notamment des chaires universitaires, dont la plupart reçoivent aussi un appui financier du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. À titre de membre fondateur d’Ouranos, nous contribuons aux travaux du consortium dans le domaine de la climatologie régionale et de l’adaptation aux changements climatiques.

Contributions, engagements, soutien aux chaires et contrats de recherche (k$)a
Établissement d'enseignement ou groupe de recherche 2013 2014 2015 2016
Université de Montréal 996,3 982,9 649,3 946,9
HEC Montréal 25,0 25,0 20,0 0,0
Polytechnique Montréal 653,3 698,5 494,3 572,9
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue 65,1 1,6 2,5 1,0
Université du Québec à Chicoutimi 129,7 113,1 75,3 0,0
Université du Québec à Montréal 749,0 762,0 414,0 740,5
Université du Québec à Rimouski 270,0 175,0 280,0 200,0
Université du Québec à Trois-Rivières 306,4 62,3 79,8 50,0
École de technologie supérieure 496,0 1 173,0 548,2 454,4
Institut national de la recherche scientifique 7,5 608,9 841,8 423,4
Université McGill 1 442,0 1 012,8 1 090,0 1 039,8
Université Concordia 812,0 769,0 749,0 820,0
Université Laval 1 414,7 1 239,6 573,8 902,9
Université de Sherbrooke 1 064,8 1 044,5 662,9 764,2
Ouranos, Cirano et Institut en génie de l'énergie électrique 1 840,2 985,0 935,0 885,0
Établissements hors Québec 593,9 623,7 287,6 640,3
Centres collégiaux de transfert technologique 195,2. 159,5 189,6 0,0
Total 11 061,1 10 436,4 7 893,1 8 441,4
  1. Y compris une valeur comptabilisée à titre de dons et commandites : 3,2 M$ en 2013, 3,3 M$ en 2014, 1,4 M$ en 2015 et 2,6 M$ en 2016.

Faits saillants en 2016

  • Création de la Chaire de recherche industrielle principale CRSNG–Hydro-Québec–Thales sur la sécurité des réseaux électriques intelligents et les attaques cyberphysiques, de l’Université Concordia. L’objectif : élaborer de nouvelles méthodes de détection, de prévention et d’atténuation des cybermenaces, ainsi que de rétablissement après une cyberattaque, afin d’améliorer la sécurité de l’ensemble du réseau électrique québécois.
  • Création de la Chaire de recherche industrielle CRSNG/Hydro-Québec en phytotechnologie de l’Université de Montréal. L’objectif : développer et optimiser des approches de phytotechnologie dans deux domaines d’application, soit la phytoremédiation pour le traitement des sols ou des eaux contaminés et la restauration du couvert végétal pour prévenir l’invasion de plantes indésirables (arbres et arbustes dans les emprises ou plantes exotiques envahissantes).
  • Renouvèlement du mandat de la Chaire de recherche CRSNG/Hydro-Québec sur le contrôle de la croissance des arbres de l’Université du Québec à Montréal. L’objectif : développer une approche intégrée de gestion urbaine des arbres à proximité des infrastructures d’Hydro-Québec dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques.
Signature d’une entente dans le domaine des matériaux de batteries avancés pour l’électrification des transports entre l’IREQ et le Conseil régional d’Aquitaine (France).

Voir aussi