Conversion d’électricité

Le projet d’interconnexion Hertel – New York implique de construire un poste convertisseur. Les réseaux québécois et américain fonctionnent à une même fréquence (60 Hz), mais ne sont pas en phase. Autrement dit, leurs ondes électriques n’atteignent pas leur valeur maximale en même temps. Ils ne sont pas synchrones. Pour relier ces réseaux entre eux, il faut un poste convertisseur qui permet de synchroniser deux réseaux asynchrones. Voici comment se déroule cette conversion.

  1. Le courant alternatif arrive du réseau québécois à 735 000 volts. Il passe par des disjoncteurs, des sectionneurs et des jeux de barres. Ces appareils aiguillent le courant et protègent la ligne contre les surcharges électriques comme celles qui sont provoquées par la foudre.
  2. Des transformateurs de puissance abaissent la tension à 400 000 volts de manière à optimiser le fonctionnement du convertisseur.
  3. Le courant arrive dans le convertisseur. Il traverse des valves à transistors qui transforment électroniquement le courant alternatif en courant continu. La fréquence du courant ainsi obtenu devient nulle.
  4. Une fois la conversion terminée, le courant continu est prêt à être envoyé sur le réseau américain. C’est par deux câbles souterrains que les réseaux québécois et américain seront connectés. Arrivé sur le réseau américain, le courant continu sera reconverti en courant alternatif afin d’être utilisé.