Projet en bref

Le nombre de supports sera considérablement réduit puisque 132 portiques en bois seront démantelés et remplacés par 38 pylônes en acier (selon l’évaluation actuelle).

Le projet

Hydro-Québec projette de reconstruire les deux lignes de transport d’électricité à 120 kV* sur portiques en bois, entre le point de dérivation du poste d’Arthabaska et le poste des Bois-Francs à Victoriaville. Ces deux lignes seront démantelées et remplacées par une nouvelle ligne sur pylônes en acier d’environ 10 km. Ce projet vise à répondre à des besoins croissants en électricité et à assurer la pérennité du réseau afin de maintenir la fiabilité de l’alimentation électrique de tous les clients desservis par le poste des Bois-Francs.

* kV = kilovolt, soit 1000 volts

Le projet est au début de la phase d’ingénierie détaillée. Afin de finaliser la conception de la fondation des pylônes, Hydro-Québec a recours à des sondages géotechniques pour recueillir un maximum d’informations sur la nature des sols et du massif rocheux.

  1. Pourquoi ?
    Hydro-Québec fait ces sondages afin de déterminer le type de fondation de pylônes qui conviendra le mieux à l’emplacement visé.
  2. Quand ?
    La collecte d’informations géotechniques se déroule au cours du printemps 2017.
  3. Qui ?
    Une entreprise externe est mandatée pour la réalisation des travaux et Hydro-Québec assure la surveillance de ceux-ci.
  4. Comment ?
    Avant d’entreprendre les travaux, Hydro-Québec s’assure d’obtenir l’autorisation du propriétaire du terrain. Dans la mesure du possible, Hydro-Québec circule dans les emprises de lignes existantes. Pour effectuer les sondages géotechniques, on procédera par forage (façon la plus fréquente). Pour plus d’information : Les sondages géotechniques [PDF – 824 Ko]
  5. Où ?
    La campagne de sondages géotechniques se déroulera dans les emprises des lignes existantes, aux endroits où seront implantés les pylônes en acier de la nouvelle ligne biterne à 120 kV.