Projet en bref

Le corridor Manic-Québec

Les lignes à 735 kV du réseau de transport d’Hydro-Québec ont été graduellement mises en service depuis le milieu des années 1960. Elles servent à transiter la puissance électrique produite par les centrales situées en majeure partie à la Baie-James et sur la Côte-Nord vers les grands centres de consommation, qui se trouvent dans le sud du Québec.

Les cinq lignes à 735 kV formant le corridor Manic-Québec, les premières du réseau, ont été mises en service entre 1965 et 1973.

Corridor Manic-Québec

Des changements survenus sur le réseau

Depuis 2011, le réseau de transport d’électricité a subi des changements importants :

  • d’abord, la diminution de consommation sur la Côte-Nord ;
  • puis, la fermeture des centrales thermiques de Tracy et de La Citière et de la centrale nucléaire de Gentilly-2.

Ces changements causent notamment une augmentation du transit d’énergie sur les lignes du corridor Manic-Québec vers les grands centres de consommation et provoquent une diminution de la fiabilité du réseau de transport. Cela oblige Hydro-Québec à prendre des mesures afin de redonner une capacité adéquate à ce corridor et ainsi de maintenir la fiabilité du réseau.

Changements sur le réseau survenus depuis 2011

Solution proposée

Hydro-Québec a étudié différents scénarios et considère que la solution optimale est de construire une nouvelle ligne à 735 kV d’environ 250 km entre le poste Micoua, situé sur la Côte-Nord, et le poste du Saguenay, au Saguenay – Lac-Saint-Jean. Il faudra également effectuer des travaux connexes qui consistent à ajouter des équipements dans les deux postes et à agrandir le poste du Saguenay.

La mise en service des nouveaux équipements est prévue en 2022.

Avantages du projet

  • Maintien de la fiabilité du réseau
  • Renforcement du corridor Manic-Québec
  • Réduction des pertes électriques
  • Amélioration de la flexibilité d’exploitation du réseau