Activités de pêche et de chasse des travailleurs

Durant l’étude d’impact du projet de la Romaine, les Innus et les Minganois ont exprimé des préoccupations concernant le risque de surexploitation des ressources fauniques par suite, notamment, de la présence d’un grand nombre de travailleurs sur le chantier du complexe.

Mesures d’atténuation

Objectifs

  • Protéger les ressources fauniques.
  • Faire en sorte que les activités de pêche et de chasse des Innus et des Minganois ne soient pas affectées par la présence des travailleurs.
  • Favoriser le dialogue entre les différents utilisateurs du territoire.
peche_orignal
Orignal présent sur une île temporaire

Principales interventions

  • Création de la Société Tshitassinu (Notre territoire) en 2010. Sa mission : gérer les ressources fauniques dans le secteur Tshitassinu-La Romaine (2 071 km2), qui englobait les campements de travailleurs du chantier de la Romaine. La Société Tshitassinu – qui œuvre en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) – réunit des représentants de la communauté innue d'Ekuanitshit, de la MRC de Minganie et d’Hydro-Québec.
  • Création d’un territoire faunique à statut particulier en 2011, soit le secteur Tshitassinu-La Romaine. Depuis 2014, tous les pêcheurs doivent se procurer un droit d’accès (gratuit) et déclarer leurs prises.
  • Interdiction aux travailleurs d’utiliser les routes de construction fermées au public pour aller pratiquer la pêche.
  • Ensemencement des lacs situés à proximité des campements de travailleurs (ombles de fontaine).
  • Conclusion d’une entente entre Hydro-Québec et le MFFP pour le déploiement d’un plus grand nombre d’agents de protection de la faune dans le secteur Tshitassinu-La Romaine.
peche_chaloupe
Travailleur s'adonnant à la pêche

Suivi

Calendrier : 2010-2020

Objectif : vérifier l’efficacité des mesures mises en place pour assurer la conservation des ressources fauniques et pour favoriser une cohabitation harmonieuse entre les différents utilisateurs du territoire.

Méthode

Suivi annuel des activités de pêche et de chasse des travailleurs en collaboration avec la Société Tshitassinu.

  • Source des données : registre des permis délivrés par la Société Tshitassinu ; fiches de déclaration des captures ; registre des armes à feu tenu par la Sécurité corporative d’Hydro-Québec ; données du MFFP sur la chasse à l’orignal dans le secteur Tshitassinu-La Romaine.

Faits saillants

  • En 2017, les lacs ensemencés et les plans d’eau situés à proximité du campement du Mista ont compté pour 71 % des excursions de pêche des travailleurs et 51 % de leurs prises.
  • 156 travailleurs ont rempli des fiches de déclaration de captures en 2017, soit 3,8 % de l’ensemble des personnes qui ont passé au moins une nuit dans un campement du chantier.
  • Selon les données les plus récentes, 21 orignaux ont été abattus dans le secteur Tshitassinu en 2017, dont un par un non-résident de la Minganie qui pourrait être un travailleur du chantier de la Romaine.
Travailleur pratiquant la pêche au ruisseau Mista.