Incidences sociales du projet pour les Minganois

Durant l’étude d’impact du projet de la Romaine, les Minganois ont exprimé des préoccupations et des attentes concernant les incidences sociales du projet : retombées économiques, emploi, risque de pénurie de main-d’œuvre pour les PME, pression sur les infrastructures municipales et les services publics, etc.

Mesures d’optimisation et d’atténuation

Objectifs

  • Favoriser les échanges avec le milieu afin de mieux connaître leurs préoccupations et leurs attentes à l’égard du projet et d’y répondre.
  • Informer les acteurs du milieu et les comités de liaison mis en place dans le cadre du projet pour qu’ils puissent orienter leur action au mieux.
  • Œuvrer pour une intégration harmonieuse du projet dans le milieu.
  • Favoriser les incidences sociales positives du projet et atténuer l’impact des incidences négatives.

Principales interventions

  • Conclusion d’une entente avec la MRC de Minganie, notamment pour la création de fonds destinés à faciliter l’insertion du projet dans le milieu et à favoriser le développement régional.
  • Création d’un comité des retombées économiques régionales et recrutement d’un coordonnateur pour l’emploi.
  • Création d’un comité de suivi des relations avec le milieu.
  • Information de la population sur le projet et sur les résultats des suivis.
  • Mise en place d’une navette aérienne pour le transport des travailleurs et amélioration de la sécurité sur la route 138.
  • Utilisation du port de Havre-Saint-Pierre pour le transport de matériel hors normes.

Suivi

Établissement de l’état de référence : 2009

Études de suivi : 2010-2011 ; 2012-2013 ; 2016-2017 ; 2019-2020 ; 2022 et 2024

Objectifs :

  • Évaluer les incidences sociales du projet ;
  • Vérifier l’efficacité des mesures mises en place pour atténuer ou maximiser les incidences sociales du projet afin d’apporter des correctifs au besoin.

Méthodes :

  • Recherche documentaire ;
  • Entrevues avec des acteurs du milieu des affaires et des intervenants d’horizons variés : santé, éducation, social, municipal, etc. ;
  • Enquête auprès des nouveaux propriétaires à Havre-Saint-Pierre ;
  • Enquête par sondage auprès de la population adulte de la MRC de Minganie.

Faits saillants

  • Les fonds créés en vertu de l’entente conclue avec la MRC de Minganie ont servi à :
    • L’aménagement de nouveaux secteurs résidentiels ;
    • L’aménagement de nouvelles installations communautaires (caserne de pompiers, salle de spectacle, centre aquatique).
  • L’afflux de travailleurs n’a pas entraîné de pression sur le marché immobilier de Havre-Saint-Pierre, sauf au début du chantier (2009), avant l’ouverture des campements.
  • Dans les premières années du chantier (2009-2011), des entreprises de Havre-Saint-Pierre ont perdu des employés au profit du chantier, mais elles n’ont pas souffert d’une pénurie de main-d’œuvre.
  • Entre 10 000 et 31 000 travailleurs utilisent la navette aérienne, selon les années. Le recours à cette navette a permis de réduire considérablement la circulation sur la route 138. De fait, le niveau de service de la route 138 ne s’est pas dégradé.
  • En réponse aux attentes de la population, Hydro-Québec a construit son centre administratif à Havre-Saint-Pierre plutôt qu’à proximité des installations du complexe de la Romaine.
  • L’exploitation des aménagements de la Romaine 1 et de la Romaine 2 a permis la création de 55 emplois à Havre-Saint-Pierre.

Salle de spectacle de Havre-Saint-Pierre

Centre administratif d’Hydro Québec à Havre-Saint-Pierre