Retombées économiques

Notre suivi

Le programme de suivi permettra de déterminer l'ampleur des retombées économiques du projet et d'évaluer l'efficacité des pratiques d'affaires mises en œuvre pour favoriser la participation des entreprises et des travailleurs de la Côte-Nord, dont les communautés innues d'Ekuanitshit, de Nutashkuan, d'Unamen-shipu et de Pakua-shipi. Le suivi se déroulera sur toute la durée des travaux de construction, soit jusqu'en 2020, et pendant les premières années d'exploitation.


Nos actions

Nos raisons d’agir

La création du comité des retombées économiques régionales d'Hydro-Québec permet aux participants d'organismes régionaux à vocation économique d'être informés des appels d'offres, des retombées du projet et de collaborer au suivi des mesures mises en place.

Ce comité regroupe les Centres locaux de développement de la Côte-Nord, les communautés innues d'Ekuanitshit, de Nutashkuan, d'Unamen-shipu et de Pakua-shipi et le directeur général de la Conférence régionale des élus de la Côte-Nord. Hydro-Québec table sur plusieurs pratiques d'affaires pour optimiser les retombées économiques régionales. Exemples :

  • Clause favorisant la sous-traitance régionale dans les appels d'offres à l'échelle provinciale.
  • Appels de soumissions réservés aux entreprises de la région pour les contrats d'une valeur inférieure à 1 M$, sous réserve que la concurrence soit assurée.
  • Identification de contrats à négocier avec des entreprises innues à la condition que les critères relatifs aux délais, aux coûts et à la qualité soient respectés.
  • Recrutement d'une personne-ressource pour faciliter les relations entre les entreprises de la Minganie et celles de l'extérieur.
  • Recrutement d'un conseiller à l'emploi innu pour soutenir l'embauche d'Innus.

Résultats du suivi

En 2014, plusieurs entrepreneurs de la Côte-Nord ont obtenu des contrats ou ont agi à titre de sous-traitants. La valeur des contrats obtenus par les entrepreneurs régionaux – y compris les sous-traitants – dépasse 133,7 M$ en 2014. Les entreprises innues ont récolté pour leur part un volume de contrats supérieur à 78,6 M$.

Le chantier de la Romaine a occupé, en moyenne en 2014, 1 606 travailleurs provenant du Québec, dont 679 travailleurs de la Côte-Nord et 194 travailleurs innus. Les travailleurs de la Côte-Nord représentaient 42 % de l’effectif du chantier et les travailleurs innus, 12 %. La masse salariale a été de plus de 79,7 M$ pour les Nord-Côtiers et de 22,8 M$ pour les Innus.

Depuis le début de la construction en 2009, la Côte-Nord a fourni 45 % de la main-d’œuvre affectée au projet.

Dans le cadre de la réalisation de ses projets, Hydro-Québec vise à optimiser les retombées économiques régionales et à s'assurer que les mesures mises en place sont efficaces.

Construction de la route Construction de la route
Travailleurs Innus Travailleurs Innus

© Hydro-Québec, 1996-2017. Tous droits réservés.

Logo Hydro-Québec