Rapport annuel 2016

La Fondation accomplit la volonté d'Hydro-Québec de contribuer à l'amélioration et à la protection de l'environnement au Québec. Cela se traduit par un appui financier à des initiatives qui visent la restauration, la protection à long terme et la prise en charge des milieux naturels par les collectivités locales.

Au cours des 16 dernières années, la Fondation a consacré plus de 14 millions de dollars à 256 initiatives différentes, ce qui a généré des retombées totales dépassant 46 millions de dollars. Les projets soutenus proviennent de toutes les régions du Québec et sont réalisés grâce à l'engagement exemplaire de 140 organismes qui ont à cœur la protection du patrimoine environnemental auquel ils se consacrent.

En 2016, ce sont 18 projets qui ont été financés par la Fondation pour un investissement total de 971 480 $. Ils touchent des milieux terrestres et forestiers, des cours d'eau et des milieux humides répartis dans neuf régions administratives du Québec. Le présent rapport témoigne du dynamisme des organismes partenaires, de leur implication auprès de leur collectivité locale et de leur engagement envers la responsabilisation environnementale. C'est un honneur pour la Fondation de soutenir certaines de leurs réalisations et un privilège de partager cette fierté en vous les présentant dans cette publication.

Rapports annuels antérieurs

Vidéos

Les vidéos vous transportent sur les lieux des projets qui ont été financés par la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement. Elles vous présentent des milieux naturels exceptionnels et des représentants des organismes qui oeuvrent à leur protection.

La Fondation

Pourquoi protéger des milieux naturels ? Qui doit intervenir ? Comment faire ? Et la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement dans tout ça ?

La baie de Rimouski

Le Comité ZIP du Sud-de-l'Estuaire révèle, avec l'aide de la Fondation, la richesse biologique de cette zone importante pour la conservation des oiseaux, située au cœur de la ville.

Le mont Saint-Grégoire

Concilier fréquentation et conservation, est-ce possible ? Au mont Saint-Grégoire, CIME Haut-Richelieu a entrepris, avec l'aide de la Fondation, de relever le défi.

Les Montagnes-Vertes dans le corridor appalachien

C'est la plus grande réserve naturelle privée à l'est de la Saskatchewan. Grâce à Corridor appalachien (ACA) et à la Fondation, la fréquentation de la réserve sera facilitée, sans toutefois que soit compromise sa vocation de conservation. Une nouvelle façon de voir les monts Sutton.

Le parc Marcel-Laurin

L'arrondissement de Saint-Laurent recèle l'un des derniers boisés marécageux encore présents dans l'île de Montréal. La visite virtuelle du parc est ici guidée par le Comité Écologique du Grand Montréal, qui prend soin du site avec l'aide de la Fondation

La tourbière du Bordelais

La mobilisation de citoyens a stoppé le développement immobilier et mené à la préservation de la tourbière de Saint-Lazare, dont la municipalité est devenue propriétaire. Mais qu'en faire ? L'ouvrir au public, avec l'appui de la Fondation.

Le site de ponte de tortues serpentines

À Irlande, au Québec, se trouve une gravière reconnue comme le plus important site de ponte de tortues serpentines de la région. La municipalité et l'organisme Verte Irlande en ont fait l'acquisition, avec l'appui de la Fondation.

Le delta de la riviere Ha! Ha!

Cet important milieu humide du fjord du Saguenay a été recouvert de sédiments lors du déluge de 1996. Avec l'appui de la Fondation, le Musée du Fjord et le Comité ZIP Saguenay ont entrepris de le revégétaliser et de faire connaître ses richesses.

Le barachois de Malbaie et la pointe Saint-Pierre

Dans ces milieux naturels très fréquentés, les usagers, la faune et la flore cohabitent de mieux en mieux. C'est le résultat des actions du Club des ornithologues de la Gaspésie et de Conservation de la nature Canada, menées avec l'aide de la Fondation.