Qui nous sommes
Profil
Notre expertise
Faire affaires avec la SEBJ
Appels de propositions
Ouverture de plis
Références
Documents contractuels et autres
Nos réalisations
  Eastmain-1-A-Sarcelle-Rupert
  Eastmain-1
  Ligne des Cèdres–
Cornwall
  Complexe La Grande
Projet Eastmain-1-A–Sarcelle–Rupert : Un projet pour les générations actuelles et futures

Le projet a consisté à dériver partiellement (71 %) les eaux de la rivière Rupert vers le nord et à construire deux centrales :

  • la centrale de l'Eastmain-1-A, d'une puissance installée de 768 MW ;
  • la centrale de la Sarcelle, d'une puissance installée de 150 MW.

Une des forces du projet repose sur l'optimisation de la capacité de production de certaines centrales du complexe La Grande. Ainsi, après être passée dans les turbines des centrales de l'Eastmain-1 ou de l'Eastmain-1-A et de la Sarcelle, l'eau poursuit sa route vers les centrales Robert-Bourassa, La Grande-2-A et La Grande-1.

Sur le plan environnemental

Le projet de l'Eastmain-1-A–Sarcelle–Rupert se démarque par l'intégration, dès la conception, de mesures visant à protéger l'environnement en tenant compte des préoccupations du milieu d'accueil.

En effet, grâce à une combinaison de digues et de canaux qui facilitent l'écoulement de l'eau, la création des biefs Rupert a assuré un ennoiement minimal du territoire. Aussi, un important débit réservé modulé au gré des saisons et des seuils prévus sur la Rupert permettent de protéger la diversité biologique, de préserver le paysage et de maintenir la navigation ainsi que les usages sur le territoire.

Dans son douzième inventaire annuel de la production d'électricité d'origine renouvelable dans le monde, l'Observatoire des énergies renouvelables – l'Observ'ER – souligne que le projet de l'Eastmain-1-A–Sarcelle–Rupert est « un modèle du genre en matière d'intégration des contraintes environnementales ». L'Observ'ER est une référence dans le domaine des énergies renouvelables.

Accueil favorable du milieu

La signature de la Paix des Braves entre le gouvernement du Québec et les Cris du Québec, le 7 février 2002, a marqué une étape historique dans l'établissement d'une nouvelle relation entre les Cris de la Baie-James et le gouvernement du Québec. Dans cette entente, les Cris donnent leur accord de principe à la réalisation du projet sous réserve des conditions prévues à la Convention Boumhounan signée le même jour.

Les Cris ont participé à toutes les étapes du développement et de la réalisation du projet, de la conception jusqu'au suivi environnemental. Le savoir traditionnel cri a été pris en compte au cours de la réalisation des études environnementales, grâce notamment à leur participation aux inventaires sur le terrain.

Quelques chiffres sur le projet
Coût du projet 5 G$
Coût de production d'électricité 5 ¢/kWh (estimation de 2011)
Puissance installée totale 918 MW
Énergie produite 8,7 TWh par an, soit l'équivalent
de la consommation annuelle
de plus de 500 000 foyers
Construction 2007-2013
Énergie annuelle moyenne produite
Centrale de l'Eastmain-1-A [PDF] 2,3 TWh
Centrale de la Sarcelle [PDF] 1,1 TWh
Centrales Robert-Bourassa, La Grande-2-A et La Grande-1 grâce aux apports de la Rupert 5,3 TWh
8,7 TWh
Contrats attribués et achats réalisés
Communautés cries 870,3 M$
Jamésie 214,1 M$
Abitibi-Témiscamingue 276,0 M$
Saguenay–Lac-Saint-Jean 396,0 M$
Ensemble du Québec 2 883,4 M$


Voir la carte du projet

Voir la vidéo : Le projet de l'Eastmain-1-A –Sarcelle–Rupert, un modèle en matière d'intégration des contraintes environnementales

Le projet de l'Eastmain-1-A-Sarcelle-Rupert est maintenant en service. Si vous souhaitez voir les projets actuels, visitez notre site Projets de construction.

Lien: Page d'accueil