Le Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie
d’Hydro-Québec

Chef de file mondial des matériaux de batterie

Le Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie (CEETSE) d’Hydro-Québec est un pôle d’innovation de classe internationale dans le domaine des matériaux de batterie pour les véhicules électriques et le stockage en réseau.

Le savoir-faire, l’important patrimoine de propriété intellectuelle et les installations avant-gardistes du CEETSE suscitent l’intérêt du monde entier et en font un partenaire incontournable de tous les grands acteurs de l’industrie qui se consacrent au développement des technologies de demain liées aux matériaux de batterie. De fait, ses travaux sur les matériaux avancés, notamment pour les batteries au lithium-ion, ont conduit à l’obtention de plus de 800 brevets et à l’attribution de plusieurs licences actives, de même qu’à la parution de 250 publications scientifiques au cours des dernières années.

Dirigé par Karim Zaghib, un expert de renommée mondiale, le CEETSE compte quelque 70 employés, dont une trentaine de chercheurs ainsi que des ingénieurs et des techniciens de haut niveau. Ses produits d’exploitation proviennent en grande partie de la vente de licences pour l’utilisation de ses technologies.

Équipe en laboratoire super high tech

Équipe en laboratoire super high tech

Nous avons réalisé des essais prometteurs sur des anodes composées de graphite naturel ou de titanate. Ces anodes offriraient plus d’énergie et de puissance, réduiraient le temps de recharge et augmenteraient la durée de vie des batteries.

Électrification des transports

Électrification des transports

Nos efforts d’innovation portent à la fois sur les batteries de puissance, conçues pour offrir une force motrice maximale, et sur les batteries d’énergie, optimisées sur les plans de la capacité de stockage et de l’autonomie.

Stockage d’énergie de grande capacité

Stockage d’énergie de grande capacité

Nos systèmes de stockage d’énergie de grande capacité répondent à différents besoins d’exploitation des entreprises d’électricité, comme l’écrêtement de pointe, la régulation de fréquence ou l’intégration d’énergies renouvelables, tout en permettant de reporter des investissements majeurs.

Notre force : l’innovation collaborative

Nous croyons à la synergie des idées et des innovations. C’est pourquoi nous visons à créer des partenariats de recherche en vue de développer de nouvelles technologies. Voici quelques exemples de partenariats que nous avons noués récemment :

Nouveau Monde Graphite

En mai 2018, Hydro-Québec et Nouveau Monde Graphite (NMG) ont signé un contrat de licence et une entente de recherche et développement qui permettront à NMG d’exploiter des technologies brevetées par Hydro-Québec aux fins de la transformation du graphite en vue de son utilisation dans les batteries au lithium-ion.

NanoBio Lab

En avril 2018, Hydro-Québec et le laboratoire NanoBio Lab de l’agence A*STAR ont annoncé la signature d’un protocole d’entente visant la création d’un laboratoire commun de recherche sur les batteries.

Situé au centre de recherche biomédicale Biopolis de Singapour, ce laboratoire portera ses efforts sur l’amélioration de l’efficacité et de la sécurité des batteries à électrolyte solide, moyennant le développement de nanotechnologies et de nanomatériaux innovants.

Dongshi Kingpower Science and Technology

En janvier 2018, Hydro-Québec et Dongshi Kingpower Science and Technology ont signé un contrat de licence autorisant Dongshi Kingpower à exploiter des technologies brevetées par Hydro-Québec pour fabriquer des batteries au lithium à électrolyte solide destinées au marché chinois de l’automobile.

Laboratoire National Lawrence Berkeley

En octobre 2017, Hydro-Québec et le Laboratoire national Lawrence Berkeley (Berkeley Lab) du département de l’Énergie des États-Unis ont convenu de créer un centre de recherche conjoint dans la région de San Francisco afin d’accélérer le développement de matériaux, de technologies et de procédés industriels pour la fabrication des batteries de la prochaine génération destinées aux véhicules électriques. Le centre assurera également la production des batteries, de l’étape du prototypage à celle de la préproduction. Les technologies mises au point seront ensuite transférées à des fabricants de batteries, ce qui créera des emplois au Québec et en Californie.

Karim Zaghib : directeur général du CEETSE et l’un des scientifiques les plus influents du
                                monde

Karim Zaghib : directeur général du CEETSE et l’un des scientifiques les plus influents du monde

En 2017, Karim Zaghib, a été nommé parmi les scientifiques les plus influents du monde pour une troisième année d’affilée par Clarivate Analytics (anciennement Thomson Reuters) dans son palmarès The World’s Most Influential Scientific Minds, l’un des plus prestigieux classements en la matière. Ceci confirme le rôle enviable d’Hydro-Québec comme chef de file de la recherche scientifique sur les matériaux de batterie.