L’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ)

Hydro-Québec est la seule entreprise d’électricité en Amérique du Nord à posséder un centre de recherche d’importance, l’IREQ. Elle consacre en moyenne 100 M$ par année à ses projets d’innovation.

L’IREQ regroupe 500 personnes : des scientifiques, des techniciens, des ingénieurs et du personnel de toutes les spécialités qui unissent leurs expertises pour soutenir Hydro-Québec dans toutes les facettes de ses activités. Les activités de l’IREQ sont regroupées dans deux centres : les Laboratoires de recherche et d’essais de Varennes et le Laboratoire des technologies de l’énergie (LTE) de Shawinigan.

Vue aérienne des installations de l’Institut de recherche d’Hydro-Québec, à Varennes.
Vue aérienne des installations de l’Institut de recherche d’Hydro-Québec, à Varennes.
Le Laboratoire des technologies de l’énergie d’Hydro-Québec (LTE), situé à Shawinigan.
Laboratoire des technologies de l’énergie
d’Hydro-Québec (LTE), à Shawinigan.

Cinq domaines de recherche

Les travaux de l’Institut de recherche d’Hydro-Québec soutiennent les cinq domaines prioritaires suivants :

  • Réseau intelligent
  • Vieillissement des matériaux et pérennité des installations
  • Utilisation efficace de l’énergie
  • Énergies renouvelables
  • Matériaux pour batteries et transport électrique

Les travaux de l’IREQ mènent à des percées technologiques importantes et à la conclusion de partenariats et d’ententes commerciales.

Le réseau de demain sera plus intelligent et plus automatisé

Les chercheurs de l’IREQ, les spécialistes de l’informatique et des télécommunications de l’entreprise et les experts des divisions travaillent de concert au développement d’un réseau électrique toujours plus intelligent, en partenariat avec l’industrie, les universités, les gouvernements et différents organismes.

L’IREQ coordonne une vingtaine de projets d’innovation qui portent sur l’automatisation et la gestion en temps réel du réseau.

Le simulateur de réseaux Hypersim comme la ligne expérimentale de distribution de l’IREQ permettent de tester de nouvelles technologies du réseau intelligent de demain.

Des travaux pour valoriser les rejets thermiques de l’industrie

Les rejets thermiques de l’industrie représentent un gisement d’énergie important, mais
sous-exploité. Le LTE travaille sur des technologies de récupération et de valorisation de cette forme d’énergie, en partenariat avec la Chaire en efficacité énergétique industrielle de l’Université de Sherbrooke ainsi qu’avec d’autres laboratoires et l’industrie.

Des recherches sur les batteries pour de nombreuses applications

Pour des batteries de puissance ou pour des batteries d’énergie, les travaux en cours portent notamment sur les composants physiques (poudres et solvants) de batteries destinées à différentes applications : transports individuels et collectifs, grues de chantier et déchargeurs, stockage de grande capacité pour réseaux électriques ou autres, alimentation électrique résidentielle ou communautaire, etc.

Voir aussi

Dans cette section

menuMenu

Innovation