Des sources d’énergie complémentaires

Bien qu’Hydro-Québec produise plus de 99 % de son électricité à partir de l’eau, l’entreprise s’intéresse aussi à toutes les formes complémentaires d’énergies renouvelables.

Elle soutient, par exemple, le développement d’autres filières – comme l’éolien et la biomasse – par ses achats auprès de producteurs indépendants.

L’éolien

Hydro-Québec est un acteur très important dans le secteur éolien. Elle achète de l’énergie éolienne à des producteurs au Québec et assure une intégration fiable de cette production à son réseau.

Treize nouveaux parcs éoliens ont été mis en exploitation à la fin de 2014 et au cours de l’année 2015.

Un leadership reconnu en matière d’énergie éolienne

  • En octobre 2008, l’Association canadienne de l’énergie éolienne (CanWEA) a décerné le Prix du leadership collectif à Hydro-Québec pour sa contribution au développement du secteur éolien.
  • En avril 2011, le Utility Wind Integration Group (UWIG), un organisme ayant son siège social aux États-Unis et comptant plus de 150 membres aux États-Unis, au Canada, en Europe et en Asie, a reconnu Hydro-Québec pour son leadership en matière d’intégration de l’énergie éolienne. Cette reconnaissance vise surtout l’importante contribution de l’entreprise au développement d’outils de simulation, de modélisation et d’analyse pour les réseaux électriques intégrant une forte proportion d’énergie éolienne.

Les autres sources d’énergie

La biomasse

La biomasse, ce sont des matières résiduelles provenant de l’industrie agroalimentaire ou de l’agriculture, qu’on fait brûler pour générer de la chaleur ou produire de l’électricité. Elle représente une solution intéressante dans certaines régions où des activités industrielles produisent une grande quantité de matières résiduelles organiques.

Le potentiel de l’énergie de la biomasse au Québec réside dans trois grandes catégories de matières :

  • la biomasse forestière,
  • la biomasse agroalimentaire,
  • la biomasse urbaine.

Par ses achats auprès de producteurs indépendants, Hydro-Québec soutient le développement de la filière de la biomasse au Québec.

Les centrales thermiques

Les centrales thermiques servent principalement à alimenter des communautés raccordées à des réseaux autonomes et comptent pour une part minime de la production totale d’électricité par
Hydro-Québec.

Signalons qu’Hydro-Québec, en collaboration avec des entreprises spécialisées, travaille à la réalisation de projets de jumelage éolien-diesel dans lesquels une production éolienne sera combinée à une production thermique. Le jumelage éolien-diesel a pour but de réduire les coûts associés à l’utilisation de l’énergie thermique et de réduire les gaz à effet de serre.

La petite hydraulique

Hydro-Québec achète, auprès de producteurs indépendants, de l’électricité provenant de petites centrales hydroélectriques.

En 2009, Hydro-Québec a lancé un programme d’achat d’électricité provenant de centrales hydroélectriques de 50 MW et moins, pour une quantité totale de 150 MW. Le programme d’achat d’électricité vise à offrir aux communautés locales, régionales et autochtones la possibilité de développer des projets de petites centrales hydroélectriques. Le gouvernement du Québec a mis fin à ce programme en février 2013.

Dans cette section

menuMenu

Notre énergie