Notre approche

Excavation d’un site archéologique à la Romaine.

Lors de la réalisation d’un projet tel qu’une centrale électrique, Hydro‑Québec s’assure qu’il est : 

  • rentable ;
  • acceptable du point de vue environnemental ;
  • accueilli favorablement par les communautés locales.

Acceptabilité environnementale

Sur le plan environnemental, Hydro-Québec met tout en œuvre pour préserver les différents usages des territoires où elle implante des ouvrages. Par exemple, lorsqu’elle construit un aménagement hydroélectrique, elle étudie les composantes physiques et biologiques du milieu susceptibles d’être touchées. Par la suite, elle prend les moyens pour atténuer et compenser l’impact de ses activités sur l’environnement.

Des exemples

Projet de production : Eastmain-1-A–Sarcelle–Rupert

Hydro‑Québec est soucieuse de maintenir les usages de l’eau dans la rivière Rupert, qui a été partiellement dérivée dans le cadre du projet. La construction de huit ouvrages hydrauliques le long de la rivière ainsi que la mise en place d’un débit réservé permettent de maintenir le niveau de l’eau et de conserver la navigation sur le cours aval de la rivière. Le débit réservé est modulé au gré des saisons afin de protéger la grande majorité des frayères à esturgeon jaune, à grand corégone, à doré, à meuniers et à brochet.

L’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER), un organisme européen, a cité le projet de l’Eastmain-1-A–Sarcelle–Rupert comme « un modèle du genre en matière d’intégration des contraintes environnementales ».

Des travailleurs relèvent 1 des 18 filets installés dans la rivière Rupert en aval de la frayère du PK 281 dans le cadre du programme de suivi environnemental du projet de l’Eastmain-1-A–Sarcelle–Rupert.

Projet de transport : poste de Neubois

Lorsqu’elle a projeté de construire le poste de Neubois dans la région de Chaudière-Appalaches, Hydro-Québec a effectué plusieurs études pour faciliter l’intégration des nouvelles installations dans leur milieu d’accueil. Un exemple parmi plusieurs ? Rechercher le tracé le plus court possible afin de diminuer le nombre d’éléments susceptibles de subir des impacts.

Projet de distribution : préserver la biodiversité

Grâce à de saines méthodes de gestion de la végétation, Hydro‑Québec respecte l’environnement naturel et favorise le maintien de la biodiversité près de ses lignes.

Accueil par les communautés locales

En ce qui concerne l’accueil par les communautés locales, Hydro-Québec multiplie les efforts pour que les utilisateurs du territoire puissent poursuivre leurs activités durant et après les travaux. Une trentaine d’ententes et de conventions visent le développement économique, social et culturel du milieu d’accueil. L’entreprise collabore avec les acteurs des milieux concernés pour maintenir des conditions favorables à la pratique des activités chères aux populations d’accueil : navigation en embarcation motorisée, en canot ou en kayak, chasse et pêche. D’ailleurs, les réservoirs hydroélectriques sont des plans d’eau prisés par les pêcheurs sportifs.

Des exemples

Projet de production : Eastmain-1-A–Sarcelle–Rupert

Partenariat avec les communautés cries pour préserver le rôle important des maîtres de trappage et maintenir la chasse traditionnelle.

Aménagement d’accès (sentiers de VTT et de motoneige, rampes de mise à l’eau, portages) et signalisation de sites de campement et de sentiers de motoneige.

Aménagement de 10 hectares de milieux humides et d’étangs qui offrent des zones de repos pour la sauvagine et constituent de bons sites de chasse.

Contribution à l’emploi pour les autochtones – Dans le cadre de ses projets d’infrastructure, Hydro‑Québec fait des efforts considérables pour favoriser l’emploi des autochtones : création d’entreprises autochtones, octroi de fonds pour la formation, contrats pour réaliser des travaux de construction, etc.

Dans cette section

menuMenu

Projets de construction