Une eau chaude agréable, un geste écoresponsable

Choisissez un chauffe-eau à trois éléments et contribuez à la diminution de la demande collective d’électricité en période de pointe. Son prix est comparable à celui d’un chauffe-eau traditionnel à deux éléments et il génère les mêmes coûts d’électricité. Son mode de fonctionnement uniforme s’avère plus fiable et n’a aucun impact sur la disponibilité de l’eau chaude. Par ailleurs, du fait que ses composantes électriques sont moins sollicitées que celles des modèles courants à deux éléments, sa durée de vie est supérieure.

Fonctionnement du chauffe-eau

Pour optimiser le fonctionnement, mieux vaut trois éléments

Un chauffe-eau à trois éléments est moins gourmand qu’un modèle courant à deux éléments. Ses trois éléments, de faible puissance, nécessitent moins de watts à la fois, d’où une demande d’électricité moindre durant les périodes de pointe du matin et du soir. Il chauffe l’eau uniformément durant toute la journée et fournit, à capacité égale, la même quantité d’eau chaude qu’un chauffe-eau traditionnel.

L’élément du haut fonctionne en alternance avec les deux autres éléments afin de chauffer l’eau de la partie supérieure du réservoir.

L’élément du milieu fonctionne au besoin avec celui du bas pour compléter le chauffage de l’eau sur une courte période de temps.

L’élément du bas, de faible puissance, fonctionne presque sans arrêt.

Où se procurer un chauffe-eau à trois éléments

Les chauffe-eau à trois éléments actuellement offerts sur le marché sont de marque Giant et ont une capacité de 60 gallons. Ils sont en vente chez les fournisseurs ci-dessous.

Particuliers

Hydro Solutions, Réno Dépôt, Rona, CANAC, Home Hardware, BMR.
Hydro Solutions, Réno Dépôt, Rona, CANAC, Home Hardware, BMR.

Entrepreneurs en plomberie

Wolseley, Deschênes, juhoule Distribution, M.I. Viau et Fils Limitée, Mirabel, Québec, 450-436-8221.

Prenez note que la Loi sur les maîtres mécaniciens en tuyauterie exige qu’un membre accrédité de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) installe le chauffe-eau.

Trouvez un maître mécanicien en tuyauterie dans le répertoire des membres de la CMMTQ.

Technologie éprouvée

Le Laboratoire des technologies de l’énergie d’Hydro-Québec a mené pendant deux ans un projet pilote touchant 75 ménages pour évaluer la performance du chauffe-eau à trois éléments. L’initiative cadrait avec l’objectif d’Hydro-Québec d’encourager les entreprises industrielles, dont celles qui fabriquent des chauffe-eau, à offrir des produits ayant un faible impact sur l’environnement.

L’étude a révélé que l’utilisateur ne perçoit aucune différence sur le plan de la qualité entre le modèle à deux éléments et le nouvel appareil écoresponsable. Le mode de fonctionnement à trois éléments s’avère même plus fiable, car les composantes électriques sont moins sollicitées.

Deux éléments contre trois éléments

comparatif puissance chauffe eau

Comparativement au chauffe-eau traditionnel à deux éléments, qui concentre la puissance appelée durant les périodes de pointe, le chauffe-eau à trois éléments répartit la demande plus uniformément durant la journée, et celle-ci est plus faible.

Un geste écoresponsable

L’utilisation d’un chauffe-eau à trois éléments a très peu d’impact sur le réseau d’électricité québécois. Toutefois, si des centaines de milliers de ménages adoptent ce modèle de chauffe-eau, la demande d’électricité collective sera mieux équilibrée, car les appels de puissance seront moindres durant les périodes de pointe.

Le choix d’un chauffe-eau à trois éléments devient ainsi un geste écoresponsable visant une utilisation plus judicieuse des ressources hydrauliques du Québec.

Collectivement, nous utilisons beaucoup d’énergie pour chauffer l’eau

Pendant la journée et à différentes périodes de l’année, la consommation d’électricité varie en fonction de la demande. Sur le plan collectif, cette demande est particulièrement élevée durant les périodes de pointe du matin, de 6 h à 9 h, et du soir, de  16 h à 20 h. À ces moments, le ménage québécois moyen utilise beaucoup d’eau chaude.

Un chauffe-eau traditionnel à deux éléments exige une grande quantité de puissance (mesurée en watts), car ses éléments sont très puissants. Une telle demande d’énergie, multipliée par un nombre considérable de ménages, exerce une forte pression sur le réseau d’Hydro-Québec pendant les périodes de pointe.

Tout savoir sur la consommation l’hiver et les notions de puissance, d’énergie et de pointe

Individuellement, nous pouvons contribuer à réduire la demande

Il est maintenant possible d’avoir recours à un procédé écoresponsable pour chauffer l’eau, même lorsque la demande est forte. En effet, le chauffe-eau à trois éléments répartit sa consommation d’énergie sur toute la journée. Sa demande d’électricité est donc inférieure à celle d’un chauffe-eau à deux éléments, ce qui aide à réduire l’appel de puissance de pointe du Québec.

Consultez aussi