Adopter de bonnes habitudes qui ont des retombées positives pour tous

Reporter l’utilisation des appareils et diminuer le chauffage sont des actions concrètes qui permettent d’optimiser la distribution d’électricité dans tout le réseau lorsque la demande d’énergie est considérable.

Certains gestes simples sont fort utiles durant les pointes hivernales…

De 6 h à 9 h et de 16 h à 20 h, il est préférable de :

  • réduire le chauffage de un ou deux degrés dans l’ensemble des pièces de la maison, surtout celles qui sont inoccupées ;
  • reporter de quelques heures l’utilisation des gros appareils électroménagers, particulièrement la sécheuse et le lave-vaisselle ;
  • limiter, dans la mesure du possible, l’utilisation de l’eau chaude

La réduction de la demande : un défi collectif

Au Québec, la demande d’électricité est à son maximum l’hiver. En faisant des choix éclairés en matière de consommation d’électricité, nous contribuons à freiner la hausse de la demande. Hydro-Québec peut alors éviter ou reporter des coûts supplémentaires, notamment liés à :

  • l’achat d’électricité à prix supérieurs auprès des réseaux voisins ;
  • l’ajout d’équipements dans les centrales existantes ;
  • la construction de nouvelles installations pour produire plus d’électricité.

Vidéo : Qu’est-ce qu’une pointe ?

La pointe se produit au moment où la demande d’électricité culmine et donc où le réseau d’Hydro-Québec est le plus sollicité. Il y a des pointes quotidiennes et des pointes annuelles.

Au Québec, la demande d’électricité est plus forte l’hiver du fait de la hausse des besoins de chauffage. Par de simples gestes qui ne compromettront aucunement votre confort, vous pouvez consommer l’électricité de façon responsable.

La pointe se produit quand le réseau d’Hydro-Québec est le plus sollicité au cours de la journée, soit le matin, entre 6 h et 9 h, et en fin de journée, entre 16 h et 20 h, en semaine.

La pointe annuelle correspond au moment de l’année où le réseau d’Hydro-Québec est le plus sollicité. Elle est principalement attribuable aux baisses de températures et aux vents violents. La persistance du froid pendant plusieurs jours a pour effet d’amplifier la demande d’électricité.

Vidéo : Quelle est la différence entre puissance et énergie ?

Comme au resto…

On peut penser à un restaurant qui compte un certain nombre de tables (la puissance) et une quantité donnée de nourriture (l’énergie). Toutefois, notre appétit collectif pour l’électricité complique les choses…

Quand toute la population est affamée au même moment, le restaurant peut avoir assez de nourriture pour la rassasier, mais il risque de manquer de tables. Plutôt que de louer des tables supplémentaires pour répondre à la demande élevée, mais ponctuelle (la pointe), le restaurant demande à certains clients de venir manger plus tôt et à d’autres de se présenter plus tard. Ainsi, tous pourront être servis, mais pas en même temps.

Pourquoi économiser l’énergie alors qu’il y a des surplus ?

Hydro-Québec dispose de surplus d’énergie, mais rarement en hiver quand la demande est forte. Parfois, toute la puissance de ses installations ne suffit pas pour répondre à la demande et l’entreprise doit combler le déficit de puissance. Hydro-Québec est alors contrainte d’acheter de l’électricité des réseaux voisins pour satisfaire les besoins des Québécois.

Durant l’été, le réseau québécois est moins sollicité et Hydro-Québec a une plus grande marge de manœuvre. Les réseaux au sud du Québec peuvent alors compter sur nos livraisons d’électricité pour combler leurs besoins de pointe associés à la climatisation.

Quelques notions supplémentaires sur la puissance et l’énergie

Puissance

1

Quand on parle de puissance dans un réseau électrique, on désigne l’effort que les centrales déploient à chaque instant pour répondre à la consommation des clients. La puissance est exprimée en watts (W) ; on utilise couramment certains multiples des watts, soit les kilowatts (kW), représentant chacun mille watts, et les mégawatts (MW), représentant chacun mille kilowatts ou un million de watts.

Puissance installée

2

La puissance installée d’une centrale est l’effort maximal qu’elle peut déployer. Cependant, la puissance réellement produite par les centrales varie continuellement, car elle doit suivre parfaitement la consommation.

Énergie

3

L’énergie est l’effort cumulatif fourni pendant une période de temps donnée. Calculée en multipliant la puissance par le temps, l’énergie se mesure en wattheures (Wh) ; on utilise couramment certains multiples des wattheures, soit les kilowattheures (kWh), représentant chacun mille wattheures, et les térawattheures (TWh), représentant chacun un milliard de kilowattheures. C’est cette quantité d’énergie qui est mesurée par les compteurs résidentiels d’Hydro-Québec et à partir de laquelle la facture est établie.

Énergie accumulée

4

On peut également accumuler certaines formes d’énergie. Dans les aménagements hydroélectriques comme ceux d’Hydro-Québec, par exemple, les barrages permettent de retenir l’eau dans des réservoirs. La quantité d’eau dans un réservoir représente de l’énergie potentielle qui peut être convertie en électricité dans une centrale lorsque la consommation d’énergie augmente.

Consultez aussi