Hydro-Québec utilise l'analyse du cycle de vie (ACV) depuis plusieurs années pour évaluer divers produits et services.

L’ACV, ou écobilan, mesure les impacts environnementaux d’un produit ou d’un service sur l’ensemble de son cycle de vie – depuis l’extraction de ressources naturelles, en passant par la fabrication, la distribution, l’utilisation, jusqu’à sa fin de vie, y compris les étapes de réutilisation et de recyclage, le cas échéant. Elle constitue l’une des méthodes les plus complètes et les plus performantes pour faire l’évaluation environnementale d’un produit.

Extraction des ressources, Fabrication/transformation, Distribution/transport, Utilisation/consommation, Fin de vie/recyclage.
Les étapes considérées dans une ACV.

Pour les entreprises, les concepteurs et les gouvernements, l’ACV représente avant tout un important outil d’aide à la décision dans une démarche de responsabilité sociale. Régie par les normes de la série ISO 14040, elle est une méthode rigoureuse qui comporte quatre phases distinctes, incluant la détermination et la quantification des flux entrants et sortants reliés au produit ou à l’activité ainsi que l’évaluation des impacts potentiels associés à ces flux de matières et d’énergie.

En général, pour évaluer divers produits et services, Hydro-Québec mandate le Centre interuniversitaire de recherche sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) ou une firme spécialisée dans le domaine pour réaliser ce travail.

Voici des exemples de sujets d'ACV réalisées pour le compte d'Hydro-Québec :