Comment s’effectue le transfert du combustible irradié de la piscine jusqu’au module CANSTOR ?

Après avoir séjourné environ sept ans dans la piscine, le combustible irradié est transféré dans des modules de stockage situés dans les installations de Gentilly-2.

Le concept de stockage à sec du combustible nucléaire irradié utilisé à Gentilly-2 consiste à retirer de la piscine les grappes de combustible d’uranium et à les placer dans des paniers. Chaque panier peut contenir 60 grappes. Les paniers sont vidés de leur eau, séchés et soudés. Ils sont ensuite transportés dans un château de transfert jusqu’au module où ils sont superposés dans des cylindres métalliques que l’on rend étanches en soudant le bouchon blindé.

Quelle est la durée de vie d’un module CANSTOR ?

Les modules CANSTOR ont été conçus et construits pour une durée de vie de 50 ans. Au besoin, la durée de vie des CANSTOR pourrait se prolonger sur 100 ans grâce au programme de gestion du vieillissement des modules. Ce programme comprend la surveillance, l’inspection et l’entretien correctif et préventif des modules CANSTOR.

Comment s’assurer que les modules CANSTOR sont sécuritaires pour les années à venir ?

Les modules CANSTOR sont conçus et construits pour résister à tous types d’événements d’origine naturelle ou humaine. La sécurité de la population et des employés d’Hydro-Québec est ainsi assurée.

Deux programmes permettent à Hydro-Québec de maintenir et de confirmer pour les années à venir l’intégrité des modules CANSTOR ainsi que le maintien de la sécurité de la population et des employés :

  • le programme de gestion du vieillissement, qui comprend la surveillance, l’inspection et l’entretien des modules CANSTOR ;
  • le programme de surveillance radiologique, qui assure à la fois le suivi de l’intégrité et de l’étanchéité des modules CANSTOR.

Pourquoi est-il nécessaire de construire ces modules CANSTOR ?

Les nouveaux modules CANSTOR 10 et 11 sont nécessaires pour accueillir le combustible nucléaire irradié qui a été retiré du réacteur à la suite de son arrêt en décembre 2012.

Combien de grappes de combustible sont entreposées dans les installations de Gentilly-2 ?

À la fin de 2015, les neuf modules CANSTOR actuellement en place contenaient un peu plus de 101 000 grappes de combustible. Avec l’ajout des deux modules, ce sont près de 130 000 grappes qui seront entreposées de façon sécuritaire dans les installations de Gentilly-2.

Que signifie le mot CANSTOR ?

CANSTOR est l’abréviation de CANDU Storage. L’acronyme CANDU signifie Canada Deuterium Uranium en référence à l’oxyde de deutérium (eau lourde) et à l’uranium naturel qui étaient utilisés à la centrale nucléaire de Gentilly-2.

Le combustible nucléaire irradié sera-t-il un jour entreposé ailleurs ?

Les grappes de combustible nucléaire irradié sont entreposées dans les modules de stockage CANSTOR après avoir séjourné environ sept ans dans la piscine de stockage. Comme le prévoit actuellement la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN), le transfert des grappes de combustible de Gentilly-2 au site d’entreposage définitif devrait débuter vers 2050, pour se terminer vers 2064. Pour en savoir plus : https://www.nwmo.ca/fr

Le site de Gentilly-2 sera-t-il entièrement décontaminé et remis à son état naturel ?

La remise en état du site se déroulera à la fin des activités de démantèlement, soit à l’horizon 2066.

Voir aussi