Notre force : l’innovation collaborative

Nous croyons à la synergie des idées et des innovations. C’est pourquoi nous travaillons avec des universités, des centres de recherche et des entreprises des quatre coins du monde en vue de développer de nouvelles technologies. Voici quelques-uns des partenariats de recherche que nous avons noués récemment :

U.S. Army Research Laboratory

En juin 2018, Hydro-Québec et le U.S. Army Research Laboratory ont annoncé une importante percée technologique portant sur une cathode pour batteries au lithium-ion intégrant de nouveaux matériaux sécuritaires. Leurs chercheurs ont réussi une première mondiale : fabriquer une batterie au lithium-ion de 1,2 Ah ayant une tension de 5 V, qui permet d’atteindre une énergie massique très élevée. Les résultats de leurs recherches [information en anglais seulement] ont été publiés dans le réputé Journal of Power Sources [information en anglais seulement] .

Nouveau Monde Graphite

En mai 2018, Hydro-Québec et Nouveau Monde Graphite (NMG) ont signé un contrat de licence et une entente de recherche et développement qui permettront à NMG d’exploiter des technologies brevetées par Hydro-Québec aux fins de la transformation du graphite en vue de son utilisation dans les batteries au lithium-ion.

NanoBio Lab

En avril 2018, Hydro-Québec et le laboratoire NanoBio Lab de l’agence A*STAR ont annoncé la signature d’un protocole d’entente visant la création d’un laboratoire commun de recherche sur les batteries.

Situé au centre de recherche biomédicale Biopolis de Singapour, ce laboratoire portera ses efforts sur l’amélioration de l’efficacité et de la sécurité des batteries à électrolyte solide, moyennant le développement de nanotechnologies et de nanomatériaux innovants.

Laboratoire national Lawrence Berkeley

En octobre 2017, Hydro-Québec et le Laboratoire national Lawrence Berkeley (Berkeley Lab) du département de l’Énergie des États-Unis ont convenu de créer un centre de recherche dans la région de San Francisco afin d’accélérer le développement de matériaux, de technologies et de procédés industriels pour la fabrication des batteries de la prochaine génération destinées aux véhicules électriques. Le centre assurera également la production des batteries, de l’étape du prototypage à celle de la préproduction. Les technologies mises au point seront ensuite transférées à des fabricants de batteries, ce qui créera des emplois au Québec et en Californie.