L’entreprise étudie les risques potentiels de ses activités sur la santé humaine et prend des mesures pour les atténuer. Par exemple, il est établi que la mise en eau des réservoirs entraîne une augmentation temporaire de la teneur en mercure dans la chair des poissons, laquelle revient à la normale après une période de 10 à 35 ans. Ce phénomène fait l’objet d’un suivi étroit depuis plusieurs années, et des recommandations sont émises au besoin relativement à la consommation de poisson.

Autre exemple, le bruit des chantiers ou des installations peut constituer une nuisance, que nous nous efforçons d’atténuer principalement dans les quartiers résidentiels. Nous privilégions les appareils à bruit réduit, par exemple des transformateurs de puissance, au moment de la construction ou de la réfection d’une poste. Si la réduction à la source est insuffisante, des mesures d’atténuation du bruit sont adoptées dans la mesure du possible.

Activités d’Hydro-Québec et santé humaine – État de la situation
Enjeu État de la recherche Conclusion
Effet sur la santé des CÉM générés par les lignes et les appareils électriques sous tension Depuis 40 ans, des centaines d’études épidémiologiques et expérimentales ont été menées. L’opinion de quelques grandes organisations est exprimée dans la brochure Le réseau électrique et la santé – Les champs électriques et magnétiques [PDF 1,9 Mo]. Aucun risque pour la santé n’a été décelé à ce jour. Hydro-Québec continue à suivre l’évolution des connaissances et à participer à des recherches menées ailleurs dans le monde. Elle poursuit notamment ses études portant sur les effets des champs magnétiques de forte intensité chez l’humain et sur les seuils d’interférence d’un champ électrique élevé sur le fonctionnement par exemple de simulateurs cardiaques.

Les autorités de santé publique du Québec et du Canada considèrent qu’il n’est pas nécessaire, outre les limites d’exposition déjà fixées, de prendre des mesures supplémentaires pour se protéger de l’exposition aux CÉM générés par les lignes électriques.
Effet sur la santé de la hausse temporaire de la teneur en mercure dans la chair des poissons après la mise en eau des réservoirs Depuis la fin des années 1970, Hydro-Québec a mené un vaste programme de recherche en collaboration avec plusieurs partenaires. Les taux de mercure atteints dans les milieux aménagés ne sont pas nuisibles aux populations de poissons, d’oiseaux et de mammifères consommant du poisson.

Hydro-Québec élabore, en collaboration avec les organismes de santé publique, des guides de consommation permettant aux pêcheurs de profiter des qualités nutritives du poisson en évitant tout risque associé au mercure.
Effet sur la santé du bruit des lignes et des postes de transport La question de la sensibilité des populations au bruit des postes est très peu documentée. Le bruit n’est pas spontanément associé aux lignes.

Le bruit a plusieurs effets documentés sur la santé. En plus d’être à l’origine de dommages potentiels au système auditif, il peut causer des perturbations du sommeil, interférer avec les processus cognitifs chez les enfants et contribuer à l’augmentation du risque de maladies cardiovasculaires.
Compte tenu de niveaux sonores relativement faibles, le bruit des lignes et des postes ne peut occasionner de troubles d’audition. Les nouveaux postes sont conçus de manière à respecter des critères très stricts, ce qui permet de s’assurer que le bruit produit n’a pas d’effet sensible sur la santé, les activités et les comportements des résidents riverains de nos installations. Nous choisissons l’emplacement des nouvelles lignes électriques de 315 kV et plus en prenant en considération le bruit audible émis.

Nous disposons actuellement de données relatives au bruit d’environ 50 % des postes situés à proximité d’un milieu habité. Aucun des postes recensés ne produit des niveaux de bruit suffisamment élevés pour occasionner des dommages auditifs aux riverains. Certaines installations génèrent toutefois des niveaux assez élevés pour occasionner de l’inconfort et la perturbation du sommeil. Les nouveaux équipements des postes doivent également respecter des critères de bruit et ils sont testés avant leur mise en service.

En ce qui concerne le bruit des lignes, les plaintes sont très rares pour les lignes existantes. Les nouvelles lignes sont placées de manière à respecter les critères de bruit établis.

À signaler en 2017

  • Distribution dans la communauté du nouveau Guide de consommation des poissons de Gros-Mécatina. Cette publication, qui comprend les résultats du suivi du mercure au réservoir Robertson, a été produit en collaboration avec le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord. Disponible en ligne [PDF 3,9 Mo] (Côte-Nord)
  • Installation de couvertures antibruit sur les deux transformateurs du poste Heriot, à Drummondville. Selon une étude, le bruit du premier transformateur a diminué de 13,3 dBA et celui du deuxième, de 15,4 dBA. (Centre-du-Québec)
  • Conjointement avec la Sûreté du Québec, tenue d’une journée d’information à la centrale de Carillon pour expliquer aux médias les zones à risque et les dangers potentiels auxquels s’exposent les pêcheurs et les plaisanciers qui s’aventurent trop près de la centrale. (Laurentides)
  • Exposé sur le mercure au Centre de santé d'Ekuanitshit, suivi de portes ouvertes. Nous avons informé la communauté innue sur la question du mercure – bienfaits confirmés de la consommation de poisson malgré la présence de mercure – et les prochaines étapes du suivi du mercure dans la chair des poissons des réservoirs du complexe de la Romaine. (Côte-Nord)
  • Nouveaux essais réalisés en collaboration avec l'Institut de cardiologie de Montréal pour vérifier l’existence d’interférences de champs électriques et magnétiques avec les stimulateurs et les défibrillateurs cardiaques. Les champs étudiés s’apparentent à ceux des lignes à haute tension. Conclusion : dans la majorité des cas des appareils fonctionnant normalement, il n’existe pas d’interférences entre ces appareils et les champs étudiés. Dans de rares cas, les interférences observées demeurent mineures et ne mettent pas en péril la vie du porteur. Les résultats de ces essais serviront à documenter d’éventuelles publications scientifiques sur les registres des interférences électromagnétiques et la résistance au champ électrique à 60 Hz des stimulateurs et des défibrillateurs cardiaques automatiques implantables.

Voir aussi