Les lignes et les appareils électriques sous tension produisent des champs électriques et magnétiques (CÉM) dont les effets potentiels font l’objet de recherches poussées depuis 40 ans. Un certain nombre d’appareils électriques et électroniques émettent de leur côté des radiofréquences.

Par ailleurs, la mise en eau des réservoirs entraîne, dans le milieu aquatique, une transformation et une mise en circulation du mercure déjà présent dans la végétation et les sols ennoyés. Il en résulte une augmentation de la teneur en mercure dans la chair des poissons qui est suivie d’un retour à la normale après une période de 10 à 35 ans selon les espèces de poissons et les types de réservoirs. Ce phénomène fait l’objet d’un suivi étroit et de recommandations relatives à la consommation de poisson, le cas échéant.

Le bruit émis par nos installations est une nuisance que nous nous efforçons d’atténuer, par exemple dans les quartiers résidentiels. C’est pourquoi nous choisissons des appareils à bruit réduit lorsque vient le temps de construire ou de moderniser une installation. Si la réduction à la source n’est pas suffisante, nous recourons à des mesures d’atténuation du bruit dans la mesure du possible.

Activités d’Hydro-Québec et santé humaine – État de la situation
Enjeu État de la recherche Conclusion
Effet sur la santé des CÉM générés par les lignes et les appareils électriques sous tension Depuis 40 ans, des centaines d’études épidémiologiques et expérimentales ont été menées. L’opinion de quelques grandes organisations est exprimée dans la brochure Le réseau électrique et la santé – Les champs électriques et magnétiques. Aucun risque pour la santé n’a été décelé à ce jour. Hydro-Québec continue à suivre l’évolution des connaissances et à participer à des recherches menées ailleurs dans le monde. Elle poursuit notamment ses études portant sur les effets des champs magnétiques de forte intensité chez l’humain et sur les seuils d’interférence d’un champ électrique élevé sur le fonctionnement des implants médicaux, dont les simulateurs cardiaques.

Les autorités de santé publique du Québec et celles du Canada considèrent qu’il n’est pas nécessaire, outre les limites d’exposition déjà fixées, de prendre des mesures supplémentaires pour se protéger de l’exposition aux CÉM générés par les lignes électriques.
Effet sur la santé de la hausse temporaire de la teneur en mercure dans la chair des poissons après la mise en eau des réservoirs Depuis la fin des années 1970, Hydro-Québec a mené un vaste programme de recherche en collaboration avec plusieurs partenaires. Les niveaux de mercure atteints dans les milieux aménagés ne sont pas nuisibles aux populations de poissons, d’oiseaux et de mammifères consommant du poisson. Les organismes de santé publique doivent cependant s’assurer que les pêcheurs ne dépassent pas le niveau d’exposition au mercure jugé sécuritaire pour leur santé.
Effet sur la santé du bruit des lignes et des postes de transport La question de la sensibilité des populations au bruit des postes est très peu documentée. Le bruit n’est pas spontanément associé aux lignes. Compte tenu de niveaux sonores relativement faibles, le bruit émis par les lignes et les postes ne peut occasionner de troubles d’audition. Les nouveaux postes sont conçus de manière à respecter des critères très stricts, ce qui permet de s’assurer que le bruit produit n’a pas d’effet sensible sur la santé, les activités et les comportements des résidents riverains de nos installations. Nous choisissons l’emplacement des nouvelles lignes électriques de 315 kV et plus en prenant en considération le bruit audible émis.

Faits saillants en 2016

  • Édition spéciale du journal Nui Uapaten sur le sujet du mercure dans la rivière Romaine, des réponses aux questions de la communauté innue.
  • Soutien financier au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada pour la R-D jusqu’en 2020. Trois axes de recherche : comprendre les influences de la dynamique du mercure pour les aménagements de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs dans le but d’améliorer nos modèles de prévision ; étudier l'influence des changements climatiques sur l'interaction du mercure et du carbone dans les milieux aquatiques boréaux ; établir l'importance relative de l'hydroélectricité dans le bilan du mercure en estuaire.
  • Contribution au guide Mieux vivre avec notre enfant afin de sensibiliser les nouveaux parents aux dangers de l’utilisation de l’électricité à domicile.
  • Essais complémentaires réalisés par l'Institut de cardiologie de Montréal et l’IREQ sur un stimulateur cardiaque sans fil MicraMC de Medtronic Canada et sur un défibrillateur sous-cutané de Boston Scientific, une entreprise spécialisée dans le matériel médical. Aucune interférence entre les champs électriques et magnétiques et ces appareils n’a été enregistrée.

Voir aussi