QUAND EMBELLIR LE PRÉSENT FAIT DÉTERRER LE PASSÉ

Dans le cadre du programme Embellir les voies publiques, des travaux d’enfouissement de lignes à Lévis ont mis au jour des ossements humains datant de 1753. Ces restes sont vraisemblablement ceux d’un homme d’origine basque ou espagnole. (Chaudière-Appalaches)

À signaler en 2017

  • Inauguration d’un panneau d’interprétation relatant la découverte des vestiges de la première église de L’Ange-Gardien, construite en 1717. Mis au jour en 2013 lors de travaux d’enfouissement de lignes, les vestiges, demeurés intacts, ont été enfouis de nouveau après les travaux. (Capitale-Nationale)
  • Reportage photo du démantèlement d’une ligne à 69 kV datant de 1936 dans la ville de Baie-Comeau afin de préserver le patrimoine technologique lié au transport d’électricité. Une douzaine d’objets patrimoniaux ont été ajoutés à la Collection historique d’Hydro-Québec. (Côte-Nord)
  • Acquisition de plus de 130 objets patrimoniaux provenant principalement du démantèlement de postes et de lignes ainsi que de l’IREQ.
  • Prêt de trois objets patrimoniaux au Musée canadien de l’histoire pour sa nouvelle exposition permanente et d’une entretoise-amortisseuse au Musée des beaux-arts de Montréal pour son exposition temporaire Révolution.