Hydro-Québec se conforme aux diverses normes en santé et en sécurité du travail très élevées. Toutefois, les résultats de diagnostics de ses pratiques en santé et en sécurité, effectués à la suite d’accidents malheureux, ont fait ressortir des possibilités d’amélioration. L’entreprise a commencé à réviser ses façons de faire qui, une fois renouvelées, jetteront les bases d’un profond changement de culture en ce domaine.

Évolution de la santé et de la sécurité du travail

À la suite du décès d’un travailleur d’entrepreneur survenu en décembre 2016 à la Romaine, un comité spécial du Conseil d'administration d’Hydro-Québec a mandaté la firme externe ERM pour évaluer les pratiques de l’entreprise en matière de santé et de sécurité d’abord sur les chantiers sous sa responsabilité, ensuite dans le cadre de ses activités d’exploitation. La stratégie d’amélioration de la santé et de la sécurité du travail, élaborée par la firme ERM en collaboration avec Hydro-Québec, s’articule autour des quatre axes de transformation suivants :

  • Vision et leadership
  • Performance
  • Gestion des risques
  • Approche en gestion de la santé et de la sécurité du travail

Hydro-Québec fait tout ce qu’il faut pour protéger les personnes avec qui elle travaille. À cet effet, le Plan d’action d’entreprise en santé et en sécurité du travail 2017-2020 prévoit un programme d’observation et d’accompagnement visant à assurer la présence de gestionnaires de tous les niveaux hiérarchiques sur le terrain. Le programme vise à développer la reconnaissance des dangers et la mise en place de contrôles efficaces dans une optique de réduction du seuil de tolérance. Le message est clair, Hydro-Québec souhaite qu’il ne se produise plus un seul accident de travail grave ou mortel dans le cadre de ses projets ou activités. L’entreprise consentira tous les efforts nécessaires pour assurer la sécurité de tous, employés comme entrepreneurs.

À signaler en 2017

  • Intégration du sujet de la santé et de la sécurité du travail aux rencontres de communication interne bidirectionnelle afin de favoriser un partage plus rapide de l’information à tous les échelons.
  • Formation à la santé et à la sécurité du travail : 24 033 inscriptions.
  • Nombre de participants inscrits aux activités de sensibilisation et de promotion de la santé : 3 191 (2 217 en 2016).
  • Rappel des règles de sécurité aérienne, plus particulièrement lors de déplacements en hélicoptère, à la suite d’un accident d’hélicoptère ayant coûté la vie à quatre personnes d’une autre entreprise.

Taux de fréquence des accidents du travail

Ce tableau présente des résultats de 2,38 pour 2014, 2,30 pour 2015, 2,56 pour 2016 et 2,23 pour 2017.