En novembre 2017, la revue BioScience publiait l’avertissement de quelque 15 000 scientifiques de 184 pays au sujet de l’état catastrophique de la biodiversité mondiale et de l’urgence de mettre en œuvre un « changement profond dans notre gestion de la Terre » pour la préserver.

Les émissions de GES sont l’une des principales causes de détérioration de la qualité de vie des espèces vivantes, et la décarbonisation des économies est essentielle pour corriger la situation.

Grâce à une production d’électricité à 99,8 % d’origine hydraulique, Hydro-Québec contribue à améliorer la qualité de l’air et à réduire l’impact des changements climatiques. Toutefois, certaines de ses activités émettent des contaminants atmosphériques ou des gaz à effet de serre qui font l’objet de mesures d’atténuation.

Ligne à courant continu, près du poste des Cantons, dans la municipalité de Val-Joli.

Voir aussi