L’électricité peut être produite de plusieurs façons, et toutes les sortes de filières énergétiques entraînent des effets sur l’environnement. Pour mieux comprendre les effets de chacune d’elles, Hydro-Québec a demandé au Centre interuniversitaire de recherche sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) de réaliser une étude comparative des impacts environnementaux des principales filières de production d’électricité de même que des bouquets d’énergie électrique de diverses régions du monde. Cette étude s’appuie sur l’analyse du cycle de vie (ACV), qui permet d’évaluer les impacts environnementaux d’un produit ou d’un service sur une partie ou la totalité de son cycle de vie.

  • Filières de production d’électricité : selon l’étude basée sur sept indicateurs environnementaux, la filière de production hydroélectrique présente d’excellents résultats en raison d’une faible utilisation de ressources pendant la phase de production. À l’inverse, les filières d’énergie thermique non renouvelable donnent de moins bons résultats, compte tenu de l’extraction, de la transformation et de l’utilisation de combustibles.
  • Bouquets d’énergie électrique : selon l’étude, le kilowattheure distribué au Québec se range parmi les approvisionnements en électricité ayant le meilleur rendement sur le plan environnemental. Le bouquet d’énergie électrique du Québec se compare avantageusement à ceux d’autres régions qui ont aussi largement recours à l’hydroélectricité, comme le Manitoba et la Norvège.
Ce graphique démontre que la filière de production hydroélectrique présente d’excellents résultats par rapport aux filières d’énergie thermique non renouvelable. De plus, le kilowattheure distribué au Québec se range parmi les approvisionnements en électricité ayant le meilleur rendement sur le plan environnemental en comparaison avec d’autres provinces canadiennes ou d’autres régions du monde.

Voir aussi