Le Québec dispose en abondance d’une énergie propre et à coût abordable, en plus de détenir des solutions de motorisation et de stockage d’énergie, des atouts essentiels pour assurer une électrification des transports efficace. Transportant plus d’un million de personnes par jour, le métro de Montréal, en exploitation depuis un demi-siècle, est un outil précieux de lutte contre les émissions de GES. Plusieurs projets de transport électrique sont à venir, que ce soit le Réseau express métropolitain, le prolongement de la ligne bleue du métro ou l’ajout d’autobus électriques urbains.

Le secteur des transports étant le principal émetteur de GES au Québec, l’adoption de véhicules électriques ainsi que des transports collectifs et actifs représente une avenue importante de réduction des polluants atmosphériques.

Hydro-Québec collabore au projet de Réseau express métropolitain (un système de métro léger automatisé) de la Caisse de dépôt et placement du Québec Infra, notamment en y intégrant ses infrastructures et ses postes pour fournir de l’électricité.

À signaler en 2017

  • Commercialisation par TM4 du groupe motopropulseur SUMO HP. L’entreprise a lancé ses systèmes SUMO il y a cinq ans. Ce produit s’ajoute à la gamme SUMO MD pour véhicules moyens commerciaux et à la gamme SUMO HD destinée aux véhicules lourds commerciaux.
  • Collaboration de TM4 et de Cummins pour le développement d’un groupe motopropulseur hybride rechargeable destiné aux autobus urbains, qui peut réduire la consommation de carburant d’au moins 50 % par rapport aux autobus hybrides classiques. Le projet vise à offrir aux sociétés de transport une solution de motorisation flexible et plus efficace, présentant une grande autonomie et zéro émission de GES.
  • Signature avec le Laboratoire national Lawrence Berkeley, du département de l’Énergie des États-Unis, d’une entente pour la création d’un centre de recherche conjoint Québec Berkeley – le QUBE – dans la région de San Francisco. Le centre a pour mission d’accélérer le développement des matériaux, des procédés et des technologies pour les batteries de la prochaine génération. Il en fera aussi la production, de l’étape du prototype à celle de la préproduction. Les technologies mises au point seront ensuite transférées à des fabricants de batteries, ce qui créera des emplois au Québec et en Californie.
  • Conception par TM4 et AxleTech International d’un essieu électrique intégrant le groupe motopropulseur destiné au marché des véhicules lourds. Cette solution permettra d’électrifier un véhicule lourd sans en accroître l’encombrement.
  • En partenariat avec Ecotuned Automobiles, conversion d’une camionnette Ford F-150 en véhicule électrique par l’installation d’un moteur électrique d’une durée de vie estimée à un million de kilomètres. Ce système est réutilisable et serait transférable dans un autre véhicule. La camionnette est intégrée dans notre parc de véhicules en vue de l’évaluation de son rendement et de sa fiabilité.

Circuit électrique

Initiative d’Hydro-Québec, le Circuit électrique comptait à la fin de l’année 1 271 bornes de recharge, soit 1 175 bornes à 240 V et 96 bornes à 400 V (recharge rapide), réparties dans 16 des 17 régions administratives du Québec.

À signaler en 2017

  • Prolongement du Circuit électrique jusqu’en Ontario, avec l’installation de 18 bornes de recharge le long des autoroutes 401, 416 et 417 et le long de la route 17. Huit bornes à 240 V et dix bornes rapides déployées dans la ville d’Ottawa et ses environs.
  • Installation de 18 nouvelles bornes de recharge dans les stationnements de nos bâtiments. Au total, 34 sites se partagent 83 bornes, dont 20 font partie du Circuit électrique et sont accessibles au public.
  • Lancement de la première superstation du Québec. Cette installation, regroupant plusieurs bornes de recharge rapide, sert de banc d’essai pour les nouvelles technologies de recharge ainsi que pour différents services complémentaires, comme la tarification dynamique. Les commentaires des utilisateurs seront recueillis en vue d’améliorer au besoin les prochaines superstations. (Montérégie)
  • Forte progression du Circuit électrique – 1 271 bornes de recharge dans 16 des 17 régions administratives. Il a franchi les frontières du Québec avec le déploiement en Ontario de 18 bornes de recharge. Au total, 1 183 bornes à 240 V et 106 bornes à 400 V (recharge rapide) sont réparties dans 801 points de service situés dans 239 villes. Le nombre de bornes de recharge rapide est passé de 66 à 106 en un an, principalement le long des grands corridors routiers du Québec.

Voir aussi