Exemples de projets d'innovation en développement durable – 2017

Exemples de projets d'innovation en développement durable – 2017
Catégorie Exemples de réalisations ou de travaux en cours Investissement (k$)
Performance énergétique (clients et équipements)
  • Électrolyse de l'eau pour la production de carburants synthétiques à partir de déchets municipaux
    Le projet consiste en une évaluation par le Laboratoire des technologies de l’énergie (LTE) de la possibilité d’intégrer l’électrolyse de l’eau à un procédé de production de carburants synthétiques à partir de déchets solides provenant du secteur municipal.

    En 2017, le LTE a réalisé une étude du mode et du coût d’intégration de l’électrolyse de l’eau à une technologie d’Enerkem, celle de fabrication de biocarburants avancés et de produits chimiques verts à partir de déchets. Selon l’étude, l’introduction harmonisée d’un système d’électrolyse, à la technologie d’Enekem pourrait doubler le rendement attendu tout en maintenant la rentabilité de la valorisation des déchets.
40
Technologies et intégration des énergies renouvelables
  • Gestion de la demande de puissance du marché résidentiel
    Afin de limiter la demande de puissance en période de pointe hivernale, le projet vise à faire participer les clients résidentiels à la réduction de la demande de puissance.

    Dans le cadre de ce projet, nous avons ciblé la demande de chauffage par plinthes électriques. Nous avons installé des thermostats communicants pour plinthes électriques chez 30 employés. La consigne de température de ces thermostats était modulée en fonction des interventions de gestion de la demande normalement effectuées en période de grand froid. Le projet a permis d’observer l’effet sur la demande de puissance et sur le confort ressenti par les occupants.

    Par ailleurs, une simulation de différents scénarios a servi à estimer quel effet pourraient avoir ces appareils sur le profil de charges du réseau.
280
Environnement
  • Projet Tribologie-Environnement
    Le projet Tribologie-Environnement vise l’étude de modes de lubrification écoresponsable adaptés aux composants mécaniques des installations de production. Afin de faciliter le choix de matériaux autolubrifiants ou de lubrifiants écoresponsables efficaces, nous en évaluons le rendement dans des conditions réelles d’exploitation. Avec l’adoption de tels produits, les risques de dommage à l’environnement dû à la fuite accidentelle de lubrifiants seront grandement diminués.

    En 2017, nous avons conçu un nouveau banc d’essai pour tester les matériaux de paliers autolubrifiants en simulant des conditions d’exploitation telles que des températures hivernales rigoureuses, des températures estivales chaudes et humides ou encore des immersions dans l’eau.
745
Pérennité des installations et maintien du service
  • Projet SiGran
    Le Code national du bâtiment, dernière version, impose l'analyse du potentiel de liquéfaction des dépôts de sols lors des investigations géotechniques. La liquéfaction des sols est un phénomène d’instabilité ou de perte de résistance, se produisant à la suite d’un séisme et qui peut avoir lieu dans un milieu granulaire saturé. L'occurrence de la liquéfaction des sols est évaluée, selon la méthode actuelle, au moyen d’un procédé simplifié qui a été établi pour une sismicité et une géologie génériques.

    Le projet SiGran porte sur la création d’une nouvelle méthode pour étudier le potentiel de liquéfaction des sols dans le contexte géologique et sismique de l’est de l’Amérique du Nord. Cette méthode comporte un volet virtuel et un volet expérimental. Dans le volet virtuel, nous nous appliquons à comprendre le phénomène de liquéfaction à l’échelle de la particule et du pore et à concevoir des mesures d’atténuation efficaces lorsque le pronostic de liquéfaction est établi. Dans le volet expérimental, nous utilisons le TxSS, un appareil élaboré pour l’étude de la liquéfaction. Il s’agit d’un simulateur sismique qui sert à définir les caractéristiques dynamiques des sols et à examiner leur rapport avec la liquéfaction des sols. Il sert aussi à examiner l’efficacité de la méthode habituelle, ses limites et sa pertinence dans les conditions de sismicité du Québec.

    Grâce au TxSS, nous avons établi des pronostics de non-liquéfaction des dépôts de fondations de cinq postes de transport, contraires aux pronostics de liquéfaction établis auparavant. Ces nouveaux résultats ont justifié l’abandon de travaux, comme le redressement et la stabilisation de fondations par l’installation de pieux, évitant des coûts et des émissions de GES.
576