L’analyse de la pertinence de l’information nous sert à déterminer le contenu du rapport et du site Web sur le développement durable d’Hydro-Québec. Ainsi, rapport et site traitent des sujets les plus pertinents en lien avec le contexte d’affaires et relativement à la nature des projets et des activités ainsi qu’à leurs impacts sur les plans économique, environnemental et social. Nous réalisons notre analyse de la pertinence en collaboration avec des parties prenantes internes et externes de l’organisation. L’exercice a comporté quatre étapes.

Identification

La première étape a consisté à mettre à jour la liste des enjeux de développement durable liés aux activités d’Hydro-Québec et à leurs impacts. Pour ce faire, différentes sources d’information internes et externes ont été utilisées, notamment :

  • les résultats de l’exercice de consultation réalisé en 2011 pour la production du Rapport sur le développement durable 2011 ;
  • les résultats du sondage d’appréciation effectué auprès des parties prenantes à la suite de la parution du Rapport sur le développement durable 2012 ;
  • les aspects de la Global Reporting Initiative ainsi que le supplément sectoriel s’adressant aux producteurs d’électricité ;
  • des analyses des enjeux du secteur de l’énergie, notamment celles qui ont été produites par l’Electric Power Research Institute, l’Association internationale de l’hydroélectricité et l’Association canadienne de l’électricité ;
  • un balisage des aspects abordés par trois autres entreprises du secteur de l’énergie ;
  • les priorités stratégiques de l’entreprise ;
  • le Plan d’action de développement durable 2013-2016.

Cette étape a permis de déterminer 34 enjeux en lien avec le développement durable et de définir leur périmètre en fonction de l’endroit où surviennent les impacts. Une définition a été élaborée pour chacun des enjeux afin d’assurer une compréhension commune. Hydro-Québec a également mis à jour sa liste des parties prenantes. Pour ce faire, elle a révisé sa liste en utilisant les grandes catégories de parties prenantes suivantes :

  • Associations sectorielles
  • Autres sociétés d’État
  • Clients
  • Communautés locales
  • Fournisseurs
  • Médias
  • Organismes sans but lucratif
  • Partenaires économiques
  • Pouvoirs publics
  • Universitaires

Hiérarchisation

À partir de la nouvelle liste des parties prenantes, Hydro-Québec a procédé à la hiérarchisation de celles-ci. Les parties prenantes prioritaires ont été identifiées selon trois critères : influence, impact et responsabilité. Divers modes de consultation ont été déployés en fonction des différentes catégories, notamment un sondage pour l’ensemble des parties prenantes, des ateliers de discussion pour les parties prenantes prioritaires ainsi qu’une démarche en parallèle pour les communautés autochtones.

Un sondage électronique a été réalisé en septembre 2014 auprès des parties prenantes identifiées, l’objectif étant d’évaluer l’importance relative de chaque enjeu en fonction de leurs besoins en information. Cet exercice a permis de déterminer les enjeux sur lesquels l’entreprise devrait élaborer davantage dans le Rapport sur le développement durable. Sur plus de 250 invitations, 91 organisations ont répondu au sondage ainsi que 57 cadres et employés d’Hydro-Québec. Les résultats du sondage apparaissent dans la Matrice de la pertinence, qui montre les résultats de l’évaluation réalisée par Hydro-Québec et ceux de l’évaluation des parties prenantes.

Validation

Sur la base de la hiérarchisation des parties prenantes, trois ateliers de discussion avec des parties prenantes externes ont eu lieu en 2014 ; 27 organisations ont pris part à l’un des trois ateliers. Un atelier réunissant onze représentants des divisions d’Hydro-Québec a également eu lieu en octobre 2014. Au cours de ces ateliers, les parties prenantes internes et externes se sont exprimées sur les résultats du sondage. Selon elles, les résultats offraient une représentation fidèle des impacts positifs et négatifs des activités d’Hydro-Québec. Les participants ont ensuite précisé le type d’information qu’ils souhaitaient recevoir, soit une information purement qualitative, une information quantitative avec des tendances historiques, une comparaison avec les pairs, etc. Une attention particulière a été accordée aux huit enjeux les plus pertinents afin de connaître la nature de l’information attendue par les parties prenantes.

Il a également été question d’enjeux additionnels proposés par les répondants au sondage. Les participants ont suggéré que cinq d’entre eux, jugés pertinents, soient traités dans le prochain exercice d’analyse de la pertinence : le marché du carbone, les processus d’internalisation des coûts relatifs à l’environnement par l’entreprise, les études d’impact et les suivis environnementaux des grands projets, la consommation de ressources pour les infrastructures (acier, béton, etc.) et la comparaison, lorsque cela est possible, entre la performance d’Hydro-Québec et celle d’entreprises similaires dans d’autres régions, ou entre l’hydroélectricité et d’autres filières énergétiques.

Examen

En novembre 2013, Hydro-Québec a mené un sondage auprès de parties prenantes pour savoir si la structure et le contenu du Rapport sur le développement durable 2012 répondaient à leurs attentes. Plus de 93 % des répondants ont déclaré être tout à fait ou plutôt satisfaits de la structure du rapport, avec un niveau global de satisfaction à l’égard du contenu de 7,7 sur 10. Leurs commentaires et leurs suggestions ont été pris en compte lors de la nouvelle analyse de la pertinence.

Un sondage de satisfaction a été réalisé auprès des participants aux ateliers en 2014. Près de 96 % d’entre eux étaient satisfaits ou très satisfaits du sondage, et 96 % également ont trouvé pertinente leur participation à l’atelier de discussion. Hydro-Québec validera la satisfaction des parties prenantes consultées en 2014 à la suite de la publication du Rapport sur le développement durable 2014 afin de s’assurer que le nouveau rapport correspond à leurs attentes.

Analyse de la pertinence de l'information

Retour sur l’exercice de consultation des parties prenantes - 2014

Au cours de l’automne 2014, Raymond Chabot Grant Thornton a accompagné Hydro-Québec dans la réalisation de son analyse de la pertinence. Notre équipe a travaillé de concert avec Hydro-Québec pour mettre à jour sa liste des enjeux de développement durable et sa liste des parties prenantes et pour réaliser un sondage auprès d’un groupe de parties prenantes représentatives afin de hiérarchiser les enjeux. Par la suite, nous avons animé des ateliers de discussion auprès de parties prenantes externes ainsi qu’un atelier auprès de cadres et d’employés d’Hydro-Québec afin d’approfondir les résultats obtenus et de préciser davantage les attentes exprimées. La description des étapes décrites ci-dessus est en tout point conforme aux travaux réalisés.

Johanne Gélinas, Associée, Raymond Chabot Grant Thornton

Retour sur l’exercice de rétroaction auprès des parties prenantes - 2015

Le 7 octobre 2015, Raymond Chabot Grant Thornton a accompagné Hydro-Québec dans la réalisation et l’animation d’un atelier de rétroaction réunissant une quarantaine de parties prenantes internes et externes de l’organisation. L’objectif de l’atelier était d’évaluer l’appréciation des parties prenantes à l’égard du Rapport sur le développement durable 2014 en vue de se préparer pour la publication du prochain rapport.

L’atelier s’est déroulé comme suit. D’abord, Guy Lefebvre, chargé d’équipe – Gestion du développement durable, a présenté la façon dont les commentaires émis lors de l’analyse de la pertinence ont été intégrés au rapport. Puis, les participants ont été invités à partager leur appréciation du rapport et de la section Analyse de la pertinence. Ils ont également été invités à émettre leurs commentaires sur une section du rapport en lien avec un sujet d’intérêt professionnel ou personnel. Les dix grands thèmes du rapport ont été couverts, soit i) gouvernance, ii) changements climatiques, biodiversité et gestion environnementale, iii) gestion de la consommation d’électricité, iv) portefeuille énergétique, v) acceptabilité et retombées des projets et des activités, vi) responsabilité du service, vii) innovation technologique, viii) santé et sécurité, ix) ressources humaines et x) investissements communautaires.

De façon générale, le Rapport sur le développement durable est apprécié des parties prenantes. Des points à améliorer ont été relevés tant sur la couverture des sujets que sur la façon de présenter l’information. Un compte rendu détaillé de la rencontre a été préparé conjointement avec l’équipe d’Hydro-Québec. Ce document a été transmis aux participants.

Johanne Gélinas, Associée, Raymond Chabot Grant Thornton

Retour sur l’exercice de rétroaction auprès des parties prenantes - 2016

En octobre 2016, nous avons effectué un sondage auprès de la quarantaine de parties prenantes internes et externes de l’organisation qui ont participé à un exercice de rétroaction conduit un an plus tôt. Le sondage consistait à évaluer leur appréciation à l’égard du Rapport sur le développement durable 2015, notamment afin de mesurer leur niveau de satisfaction quant à l’intégration de leurs commentaires.

Le sondage comportait sept questions. Les six premières reprenaient les suggestions d’amélioration des participants formulées en atelier sur différents sujets, accompagnées de précisions sur la façon dont nous avions intégré leurs commentaires dans le rapport. Les sujets soulevés : la chaîne de valeur, le bilan carbone, l’acceptabilité sociale et les retombées des projets et des activités, l’électrification des transports, la gestion des besoins en énergie et des déficits de puissance à la pointe, et le lien entre les différentes sections du rapport. La dernière question portait sur l’évaluation générale des parties prenantes à l’égard du rapport.

Le taux de participation a été de 25 %. Le niveau de satisfaction quant à la façon dont l’entreprise a répondu à chacune des pistes d’amélioration proposées dépasse 80 %. La majorité des répondants a jugé l’amélioration comme étant très bien ou allant au-delà des attentes. Le niveau de satisfaction générale à l’égard du Rapport sur le développement durable 2015 atteint presque 90 %.

Une nouvelle analyse de la pertinence de l’information sera réalisée pour la préparation du Rapport sur le développement durable 2017.

Ce schéma présente les principaux enjeux de développement durable ciblés par Hydro-Québec et ses parties prenantes selon l’importance de l’enjeu. De faible à important. Les enjeux les plus importants sont :

  1. Acceptabilité sociale des projets
  2. Approvisionnement en électricité
  3. Émissions atmosphériques et impact des changements climatiques
  4. Conformité légale
  5. Acceptabilité sociale des projets
  6. Approvisionnement en électricité
  7. Émissions atmosphériques et impact des changements climatiques
  8. Gestion de la biodiversité
  9. Innovation technologique
  10. Contribution à l'électrification des transports
  11. Santé et sécurité du public et des consommateurs
  12. Conformité légale
  13. Portefeuille énergétique
  14. Pratiques de gestion éthique

Définition et périmètre des enjeux

Définition et périmètre des enjeux
Rang Enjeu Définition Périmètre
1 Acceptabilité sociale des projets Relations avec les communautés locales, notamment par les démarches d'information, de consultation et d'engagement des parties prenantes en lien avec les projets, ainsi que la prise en compte des préoccupations exprimées. Mixte
2 Approvisionnement en électricité Développement du réseau (distribution, transport et production), fiabilité de l'électricité, gestion de la demande, surplus d'électricité. Interne
3 Émissions atmosphériques et impact des changements climatiques Gestion des émissions atmosphériques en lien avec les opérations d'Hydro-Québec (ex.: SO2, NOx), des gaz à effet de serre et de l'impact des changements climatiques sur l'organisation (risque opérationnel). Mixte
4 Gestion de la biodiversité Protection et restauration des aires protégées, des habitats naturels et fauniques et impacts des opérations sur la biodiversité et sur le territoire. Mixte
5 Innovation technologique Recherche et développement menant à l'introduction de nouvelles technologies (ex.: efficacité énergétique, pérennité des installations, énergies renouvelables, partenariats universitaires, etc.). Interne
6 Contribution à l’électrification des transports Soutien au déploiement d'infrastructures électriques pour le transport (transports collectifs et voitures électriques) ainsi que développement et la commercialisation de nouvelles technologies en la matière (ex.: batteries, matériaux, systèmes de motorisation, etc.). Mixte
7 Santé et sécurité du public et des consommateurs Protection du public et des consommateurs, y compris la sécurité des installations et du réseau, la mise en place de plans d'urgence, le respect des normes en matière de santé publique (ex.: champs électrique et magnétique, mercure dans les réservoirs). Externe
8 Conformité légale Conformité aux lois et règlements et contribution d'Hydro-Québec aux stratégies gouvernementales en matière de développement durable. Mixte
9 Portefeuille énergétique Choix des filières énergétiques (conventionnelles, émergentes, autoproduction), diversité des sources de production et d'approvisionnement en électricité, ainsi que leur impact sur le tarif. Mixte
10 Pratiques de gestion éthique Politiques et pratiques internes prévenant les risques de collusion, la corruption et les conflits d'intérêts. Interne
11 Gestion des plans d’eau Utilisation des plans d'eau pour la production d'électricité, y compris la gestion des débits réservés ainsi que des impacts associés aux réservoirs (ex.: impact sur la navigabilité, etc.). Mixte
12 Efficacité énergétique chez nos clients Appui offert aux clients afin de favoriser l'efficacité énergétique de leurs installations (ex.: bâtiments, systèmes industriels, équipements, etc.). Externe
13 Pratiques de gestion écoresponsables Initiatives visant l'amélioration de la performance de l'organisation, la mise en place de systèmes de gestion (ex.: obtention de certifications ISO 14001, OHSAS 18001, BOMA Best, etc.) et la gestion des matières résiduelles et des matières dangereuses (réduction, réemploi, recyclage, valorisation). Interne
14 Relations avec les communautés autochtones Relations avec les communautés autochtones impactées ou intéressées par les projets ou les opérations. Externe
15 Retombées des projets et des activités Impacts économiques directs et indirects dans les communautés locales, notamment par les investissements en infrastructure, la création d'emploi et le tourisme industriel (visite des installations d'Hydro-Québec). Externe
16 Aménagement du territoire Gestion des impacts des activités de production, de transport et de distribution sur le territoire et le paysage (enfouissement des lignes, droits d'accès, obtention de servitudes, etc.). Externe
17 Gestion des terrains contaminés Gestion des fuites et des déversements accidentels dans l'environnement, gestion des terrains contaminés. Mixte
18 Pratiques d’achat Pratiques d'achat local et d'approvisionnement responsable, y compris le choix des fournisseurs et des matériaux, l'évaluation et la sensibilisation des fournisseurs, etc. Externe
19 Efficacité énergétique des systèmes Mesures déployées au sein d'Hydro-Québec afin d'augmenter l'efficacité des systèmes et de diminuer les pertes d'énergie sur le réseau. Interne
20 Exportations d’électricité Ventes d'électricité à l'extérieur de la province (ex.: vers les États-Unis), notamment les quantités exportées ainsi que leur rentabilité. Interne
21 Accès au service pour tous Pratiques et programmes pour les clients à faible revenu ou en difficulté de paiement ainsi que les programmes de développement du service pour les communautés isolées. Externe
22 Prix de l’électricité Élaboration des grilles tarifaires et évolution du prix de l'électricité pour différents types de clientèles (clients résidentiels, clients de petite, moyenne et grande puissance). Externe
23 Investissements communautaires Programmes de philanthropie, dont les dons et commandites, le bénévolat des employés, les campagnes de financement et le programme de mise en valeur intégrée. Mixte
24 Viabilité financière Performance financière de l'organisation, gestion des risques et programmes d'efficience interne (ex.: optimisation des processus administratifs, etc.). Interne
25 Santé et sécurité de nos employés Programmes mis en place pour assurer le bien-être social, psychique et physique des employés d'Hydro-Québec. Interne
26 Relations avec les instances gouvernementales Positionnement organisationnel auprès des institutions gouvernementales et de leurs représentants (ex.: Régie de l'énergie, Bureau d'audiences publiques sur l'environnement, NERC, FERC, etc.). Mixte
27 Maîtrise de la végétation Gestion de la végétation dans les emprises des installations (lignes de transport, digues, barrage, réseau de distribution, etc.) pour assurer la sécurité et la fiabilité du réseau. Interne
28 Service à la clientèle Assistance offerte aux consommateurs par courriel ou par téléphone (ex.: en cas de panne, pour répondre à des questions, etc.). Externe
29 Gestion du patrimoine Programmes de protection et de mise en valeur du patrimoine bâti, technologique, naturel et archéologique et de sensibilisation de la population. Mixte
30 Diversité et égalité des chances en emploi Pratiques et politiques internes en lien avec l'égalité des chances des salariés (rémunération, recrutement, formation, promotion), la reconnaissance et le respect de la diversité des individus et des opinions. Interne
31 Mesure de la consommation Déploiement d'une infrastructure de mesurage avancée (compteurs de nouvelle génération) dans le but d'améliorer le service de facturation et la détection des pannes. Mixte
32 Gestion de l’information Politiques et pratiques internes relatives à la protection des informations personnelles et à l'accès à l'information. Mixte
33 Emploi et conditions de travail Données sur la main d'œuvre et ensemble des avantages négociés ou consentis aux employés (rémunération, avantages sociaux). Interne
34 Formation et développement des compétences Formations offertes aux employés ainsi que les programmes de développement des compétences et de gestion de la relève. Interne