Hydro-Québec publie un plan d’approvisionnement portant sur les besoins du réseau intégré et ceux des réseaux autonomes, soit les collectivités qui ne sont pas reliées au réseau intégré, par exemple les réseaux des villages inuits qui sont actuellement alimentés par des centrales au mazout lourd.

Ce plan d'approvisionnement, publié tous les trois ans, vise les dix années suivantes. Il présente les besoins en électricité prévus des clients, compte tenu des mesures d'efficacité énergétique mises en œuvre, ainsi que les moyens que la division entend déployer pour assurer la sécurité d'approvisionnement des Québécois.

Ce plan fait l'objet d'un suivi annuel auprès de la Régie de l’énergie.

Plan d’approvisionnement pour le réseau intégré

Afin de répondre à la demande d’électricité au Québec, Hydro-Québec Production doit fournir annuellement à Hydro-Québec Distribution 165 TWh d’énergie. Cette énergie est définie comme de l’électricité patrimoniale.

Si la demande excède 165 TWh, Hydro-Québec Distribution doit conclure des contrats d’approvisionnement à la suite d’appels d’offres auprès des fournisseurs d’électricité intéressés.

Par ailleurs, depuis le début des années 2000, le gouvernement du Québec a demandé à Hydro-Québec, par voie de décrets, de mettre en œuvre des programmes d’achat d’électricité issus des filières suivantes : énergie éolienne, biomasse et petite hydraulique.

Plan d’approvisionnement pour les réseaux autonomes

Pour réduire les coûts d’approvisionnement et l’empreinte environnementale d’Hydro-Québec, le Distributeur vise à convertir l’ensemble des réseaux autonomes, totalement ou partiellement, à d’autres sources d’énergie.

Pour ce faire, il a mis en place un nouveau processus d’affaires en lançant des appels de propositions. L’objectif est de solliciter le marché afin d’obtenir des solutions plus économiques que le mode de production actuel. Ce nouveau processus a été présenté dans le cadre du Plan stratégique 2016-2020 d’Hydro-Québec.

Le processus d’appels de propositions prend en compte les occasions et les caractéristiques associées à chacun des réseaux, de même que les besoins de chaque collectivité en vue de choisir des technologies appropriées.

Demande de puissance horaire des réseaux autonomes