Par grand froid, mieux vaut réduire sa consommation au minimum pendant les périodes de pointe. C’est un peu comme pour la circulation automobile : il est préférable d’éviter de se déplacer à certains moments pour ne pas congestionner le réseau davantage.

Concrètement, qu’est-ce qu’une pointe ?

Les pointes, annuelles ou quotidiennes, se produisent lorsque la demande d’électricité atteint son maximum et que le réseau d’Hydro-Québec est le plus sollicité parce qu’un très grand nombre de clients utilisent le chauffage ou des appareils énergivores au même moment. Le réseau est alors congestionné.

La pointe annuelle correspond au moment de l’année où le réseau d’Hydro-Québec est le plus sollicité. Elle est principalement attribuable aux baisses de températures et aux vents violents. La persistance du froid pendant plusieurs jours a pour effet d’amplifier la demande d’électricité.

La pointe se produit quand le réseau d’Hydro-Québec est le plus sollicité au cours de la journée, soit le matin, entre 6 h et 9 h, et en fin de journée, entre 16 h et 20 h, en semaine.

Pointes hivernales

Au Québec, les périodes de pointe se produisent en hiver en raison des besoins de chauffage.

Hiver :
de décembre à mars

Périodes de pointe

Les pointes quotidiennes se produisent en semaine, soit le matin, entre 6 h et 9 h, et en fin de journée, entre 16 h et 20 h.

Vidéo : Pointes hivernales

Par grand froid, la consommation d’électricité augmente de façon considérable à cause du chauffage des maisons. Découvrez pourquoi il est important de réduire sa consommation durant ces périodes de pointe et comment faire des gestes simples.

Durée : 1 minute 28 secondes

Reporter sa consommation, c’est brillant !

Au Québec, la consommation d’électricité atteint son maximum durant l’hiver, entre décembre et mars. En effet, les Québécois consomment plus durant cette période et Hydro-Québec peine à fournir l’électricité nécessaire pour répondre à la demande. En faisant des choix éclairés, vous pouvez contribuer à freiner la hausse de la demande et, par le fait même, à diminuer la pression à la hausse sur les tarifs d’électricité.

En effet, Hydro-Québec peut alors éviter :

  • d’acheter de l’électricité à prix supérieurs auprès des réseaux voisins ;
  • d’ajouter des équipements dans les centrales existantes ;
  • de construire de nouvelles installations pour produire plus d’électricité.

Des gestes simples qui font toute la différence

Pour soulager le réseau pendant les périodes de pointe, on vous suggère… de reporter une partie de votre consommation à plus tard ! Hé oui, pour une fois, remettre quelque chose à plus tard est la bonne chose à faire !

Voici des gestes simples qui font une différence durant les pointes hivernales, de 6 h à 9 h et de 16 h à 20 h :

  • Réduisez le chauffage de 1°C ou 2°C, surtout dans les pièces inoccupées.

  • Reportez l’utilisation des gros électroménagers comme la sécheuse et le lave-vaisselle.

  • Diminuez d’une minute la durée des douches.

  • Limitez l’utilisation de l’eau chaude dans la mesure du possible.

Le saviez-vous ?

À partir de l’hiver 2019-2020, Hydro-Québec proposera deux nouvelles offres vous permettant de contribuer à l’effort collectif de réduction de la consommation d’électricité pendant les périodes de pointe critique en hiver tout en faisant des économies intéressantes.

Des réponses à vos questions

L’électricité produite par les centrales d’Hydro-Québec couvre les besoins des Québécois, sauf par grand froid, lorsque la demande atteint son point culminant. Hydro-Québec est alors contrainte d’acheter de l’électricité aux réseaux voisins. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez contribuer à éviter ces achats coûteux durant les pointes en déplaçant une partie de votre consommation.

Durant l’été, comme le réseau québécois est moins sollicité, les réseaux au sud de la province peuvent compter sur nos livraisons d’électricité pour combler leurs besoins de pointe associés à la climatisation.

Bien sûr que non. En fait, la période hivernale – de décembre à mars – compte seulement une centaine d’heures de pointe pendant lesquelles le réseau d’Hydro-Québec est particulièrement sollicité. C’est pourquoi nous vous demandons de réduire votre consommation les jours de grand froid, et même de faire un effort de réduction supplémentaire les quelques jours de l’hiver où nous publions un appel à la population.

Absolument, puisque votre système de chauffage utilise deux sources d’énergie, l’électricité et un combustible comme le mazout, le propane, le gaz naturel ou les granules de bois. Ainsi, en période de grand froid, le combustible sert au chauffage, c’est-à-dire que c’est lui plutôt que l’électricité qui est utilisé pour chauffer l’habitation durant les périodes où la demande d’électricité est très forte sur le réseau d’Hydro-Québec.

L’utilisation de votre système de chauffage biénergie permet donc de réduire la demande d’électricité pendant les périodes de pointe, qui coïncident généralement avec les grands froids de l’hiver. Hydro-Québec obtient ainsi une marge de manœuvre quant à la quantité d’électricité dont elle dispose pour répondre à la demande accrue des consommateurs québécois pendant ces périodes. Il devient alors plus facile d’équilibrer la demande élevée d’électricité et la disponibilité de l’électricité.

Pour faire votre part, vous devez simplement veiller à bien utiliser votre système biénergie en prenant quelques mesures simples lorsque le voyant lumineux est allumé :

  • Surveillez votre consommation d’électricité.
  • Reportez ou réduisez votre consommation d’eau chaude.
  • Évitez d’utiliser des appareils de chauffage électrique d’appoint comme un convecteur, un foyer électrique ou une plinthe. Si vous ne pouvez arrêter votre appareil d’appoint, réglez-le au minimum.
  • Évitez ou réduisez l’utilisation des appareils non essentiels comme la laveuse, la sécheuse et le lave-vaisselle.

Pour le savoir, accédez à l’outil Portrait de ma consommation. Vous y trouverez vos données horaires, quotidiennes, mensuelles et annuelles. Vous pourrez également comparer votre consommation (quotidienne ou mensuelle) des deux dernières années et faire le lien avec la température extérieure. Comme les températures froides peuvent avoir une influence sur votre consommation, nous vous recommandons de consulter régulièrement cet outil.

Pour mieux comprendre les concepts de puissance et d’énergie, pensez à un restaurant.

Ce restaurant possède un nombre limité de places assises, disons 50. Si 200 clients se présentent au même moment, le restaurateur ne pourra servir tout le monde en même temps même s’il dispose d’assez de nourriture pour tous.

Plutôt que de louer des tables supplémentaires pour répondre à la demande élevée, mais temporaire (la pointe), le restaurateur demandera à certains clients de venir manger plus tôt et à d’autres, de se présenter plus tard. Ainsi, tous pourront être servis, mais à différents moments.

Dans le réseau d’Hydro-Québec, la puissance équivaut au nombre de places dans le restaurant et l’énergie, à la quantité de nourriture. Même si nous avons toujours assez d’énergie en réserve, nous pouvons manquer de puissance en situation de pointe. Pour répondre à cette demande temporaire, nous devons alors faire de coûteux achats de puissance.

Vidéo : La différence entre puissance et énergie

La puissance (W) est la capacité d’une centrale à produire de l’électricité à un moment donnée et l’énergie (Wh) c’est la quantité d’électricité consommée par un client en une heure. Découvrez-en davantage sur la différence entre la puissance et l’énergie.

Durée : 0 minutes 47 secondes