L’aventurière Caroline Côté a poursuivi son périple dans des conditions météorologiques extrêmes.

Après avoir reçu un accueil énergisant au complexe hydroélectrique de la Romaine, elle a repris la route vers Havre-Saint-Pierre, troquant ses skis pour des raquettes. Elle pouvait ainsi progresser plus facilement dans des dénivellations importantes et de la neige moins compacte.

Ce choix semble avoir été judicieux : après son départ du complexe de la Romaine, elle a parcouru sa plus longue distance à pied depuis le début de l’expédition, soit 35 km. Son chemin l’a menée jusqu’à la magnifique plage de Havre-Saint-Pierre dès le lendemain.

Devant moi, j’ai vu le fleuve. Ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu, car j’étais dans un paysage totalement blanc depuis une semaine. Arriver sur la plage et entendre le ressac de l’eau, c’est pour moi un moment qui va me marquer vraiment longtemps.

Natashquan Montréal

À Havre-Saint-Pierre, elle est allée à la rencontre des responsables de la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan, qui lui ont présenté ce site naturel unique au Québec.

Après un passage au bureau d’Hydro-Québec pour se ravitailler et laisser son traîneau et ses raquettes, c’est en vélo qu’elle a repris la route et qu’elle avancera pour une dizaine de jours.

Caroline a passé une journée bien remplie à Mingan et à Longue-Pointe-de-Mingan, grâce à des rencontres dans les écoles et avec des personnes inspirantes de ces deux communautés. Soyez à l’affût de la capsule vidéo qui paraîtra la semaine prochaine pour vivre ces moments avec Caroline.

Cette deuxième semaine a commencé sous un ciel dégagé et avec des conditions clémentes, mais elle s’est terminée dans une tempête mêlant pluie verglaçante, grésil et neige. La dernière journée a été particulièrement éprouvante pour Caroline qui a roulé près de 120 km sous une pluie verglaçante qui l’a forcée à s’arrêter à une vingtaine de kilomètres de Sept-Îles : le dérailleur de son vélo était complétement glacé et ne lui permettait plus d’avancer. Il n’y a pas que nos équipements qui sont affectés par le verglas !

Elle repartira donc de l’endroit où elle s’est arrêtée et la météo des prochains jours s’annonce un peu plus douce pour notre aventurière.

Prochains objectifs ? Poursuivre son chemin vers Baie-Comeau puis les centrales Manic-2 et Manic-5.

Diaporama

Le contenu qui suit est un diaporama d’images sur : Les normes

  • 11 avril – Aguanish, coucher de soleil.
  • 13 avril – Havre Saint-Pierre, un peu de plage.
  • 13 avril – Havre Saint-Pierre - il y en encore beaucoup de neige en ce début avril.
  • 16 avril – Magpie – campement à l’ombre du clocher.
  • 17 avril – Sept-Iles, le verglas et la météo extrême couvrent le casque de Caroline de glace.
  • 17 avril – Sept-Iles, le dérailleur de Caroline est glacé.