Voici quelques suggestions et conseils sur les électroménagers qui vous aideront à être bien outillé et à faire des choix écoresponsables garants d’efficacité, de fiabilité et d’économies. Recherchez toujours le symbole ENERGY STAR lors de vos achats.

Réfrigérateurs

Les bonnes habitudes à adopter

  • Évitez de garder la porte du réfrigérateur ouverte trop longtemps. Dès que vous l’ouvrez jusqu’à 30 % d’air froid s’en échappe et l’air froid continue de fuir tout le temps qu’il est ouvert.
  • Lorsque de la poussière et des poils d’animaux domestiques s’accumulent sur le serpentin du condenseur à l’arrière de l’appareil, le compresseur est davantage sollicité et consomme plus d’électricité. Nettoyez régulièrement le serpentin du condenseur et assurez-vous que l’air circule librement. Vous augmenterez ainsi sensiblement l’efficacité du réfrigérateur – une amélioration pouvant atteindre 30 %.
  • Passez régulièrement l’aspirateur derrière et sous le réfrigérateur.
  • Le moteur d’un réfrigérateur produit de la chaleur : vous devez donc prévoir assez d’espace autour de votre appareil pour que l’air puisse y circuler en permanence. Si la chaleur ne peut s’échapper, le système de refroidissement du réfrigérateur fonctionne à plein régime et consomme donc plus d’énergie.
  • Évitez de surcharger les étagères et la porte de votre réfrigérateur, car la circulation de l’air à l’intérieur du réfrigérateur s’en trouverait réduite et l’appareil perdrait de son efficacité énergétique.
  • Pour obtenir une efficacité énergétique maximale tout en assurant la salubrité des aliments, réglez la température de votre réfrigérateur entre 1,7 et 3,3 °C (35 et 38 °F) et, celle du congélateur à -18 °C (0 °F). Une température de 5 à 6 °C inférieure peut entraîner une consommation d’énergie jusqu’à 25 % plus élevée.
  • Assurez-vous de nettoyer régulièrement le joint d’étanchéité de la porte et d’en vérifier le bon état. Pour ce faire, essayez de retirer une feuille de papier que vous aurez coincée dans la porte. Si la feuille glisse facilement, il est temps de remplacer le joint.
  • Si vous avez un vieux réfrigérateur dont vous ne vous servez plus, débranchez-le ou recyclez-le, car il consomme probablement plus d’énergie que votre appareil plus récent. À cette fin. communiquez avec votre municipalité afin de savoir où se trouve l’écocentre le plus proche. Si vous souhaitez vous défaire d’un réfrigérateur de moins de dix ans, vous pouvez communiquer avec certains organismes sans but lucratif qui distribuent de tels appareils à des ménages à faible revenu.
  • Installez le réfrigérateur à distance de toute source de chaleur et placez-le à au moins 5 à 7 cm (2 à 3 po) du mur pour permettre une bonne ventilation.

Achat d’un réfrigérateur

Les choses à savoir

  • Les réfrigérateurs certifiés ENERGY STAR® de capacité moyenne offrent un rendement énergétique de 9 à 10 % supérieur à ce que prévoit la norme canadienne.
  • Les réfrigérateurs à congélateur supérieur consomment habituellement moins d’énergie que les modèles à congélateur inférieur.

Congélateurs

Les bonnes habitudes à adopter

  • Évitez d’ouvrir à répétition la porte du congélateur.
  • Gardez dans la mesure du possible votre congélateur bien rempli, car il reste ainsi plus froid et donne un meilleur rendement.
  • Assurez-vous de nettoyer régulièrement le joint d’étanchéité de la porte et d’en vérifier le bon état. Pour ce faire, essayez de retirer une feuille de papier que vous aurez coincée dans la porte. Si la feuille glisse facilement, il est temps de remplacer le joint.
  • Dégivrez complètement le congélateur et nettoyez-le à fond au moins une fois l’an.
  • Passez régulièrement l’aspirateur derrière et sous le congélateur.
  • Installez le congélateur à distance de toute source de chaleur et placez-le à au moins 5 à 7 cm (2 à 3 po) du mur pour permettre une bonne ventilation.
  • Il est conseillé de placer le congélateur dans un endroit frais pour éviter que les compresseurs soient trop sollicités.
  • Pour obtenir une efficacité énergétique maximale tout en assurant la salubrité des aliments, réglez la température de votre congélateur à -18 °C (0 °F). Une température de 5 à 6 °C inférieure à celle qui est suggérée peut entraîner une consommation d’énergie jusqu’à 25 % plus élevée.

Achat d’un congélateur

Les choses à savoir

  • Les congélateurs horizontaux (coffres) sont généralement plus écoénergétiques que les modèles verticaux (armoires), car ils perdent moins d’air froid lors de l’ouverture de la porte. En effet, comme le froid a tendance à descendre, il s’échappe plus facilement d’un congélateur vertical lorsque la porte s’ouvre.
  • Les congélateurs certifiés ENERGY STAR® offrent un rendement énergétique 10 % supérieur à ce que prévoit la norme canadienne.

Lave-vaisselle

Les bonnes habitudes à adopter

  • Nettoyez régulièrement le filtre qui se trouve dans le fond du lave-vaisselle.
  • Attendez que votre lave-vaisselle soit vraiment plein avant de le mettre en marche et réglez-le de manière à ce que le lavage soit optimal et le cycle, le plus court possible.
  • Sélectionnez le cycle de séchage sans chaleur (également appelé séchage à l’air). Ainsi, votre lave-vaisselle consommera de 15 à 50 % moins d’énergie.
  • Sélectionnez l’option d’économie d’énergie lors du réglage de votre lave-vaisselle.
  • Certaines personnes croient que le rinçage est indispensable, mais il est en fait inutile. Il suffit d’enlever les restes de nourriture des assiettes et des couverts. Vous économiserez ainsi eau et énergie. Toutefois, si vous voulez absolument rincer la vaisselle, faites-le à l’eau froide.

Achat d’un lave-vaisselle

Les choses à savoir

  • Les lave-vaisselle certifiés ENERGY STAR® sont 10 % plus efficaces que les autres. Leur efficacité dépasse également la norme de rendement énergétique minimale établie par le Règlement sur l’efficacité énergétique du Canada.
  • Favorisez les caractéristiques suivantes : système de filtration de l’eau supérieur, jets plus puissants et configuration novatrice des paniers.
  • Les lave-vaisselle modernes permettent également d’économiser eau et énergie grâce aux programmes de lavage économiques, aux options de séchage sans chaleur, aux capteurs de saleté et aux éléments chauffants intégrés. Voilà des atouts dont vous ne pourriez vous passer.

Laveuses

Les bonnes habitudes à adopter

  • Lavez vos vêtements à l’eau froide avec des détergents prévus à cette fin ; des études prouvent qu’ils seront aussi propres que ceux lavés à l’eau chaude. Pensez-y : de 80 à 90 % de l’énergie que consomme une laveuse sert à chauffer l’eau.
  • Vos vêtements sont très sales ? Faites-les tremper au préalable au lieu de les laver deux fois.
  • Les laveuses sont plus écoénergétiques lorsqu’elles sont chargées au maximum. Il importe donc d’acheter un appareil dont la capacité correspond aux besoins de votre famille. Deux petites brassées consomment deux fois plus d’énergie qu’une pleine brassée.
  • Si votre appareil comporte un sélecteur de niveau d’eau, assurez-vous de toujours le régler selon le volume de linge à laver.
  • Dans la mesure du possible, installez la laveuse à proximité du chauffe-eau pour réduire la perte de chaleur dans les tuyaux de raccordement. Couvrez tous les tuyaux d’isolant, surtout ceux qui sont près de murs non isolés.

Achat d’une laveuse

Les choses à savoir

  • Les laveuses certifiées ENERGY STAR® sont conçues pour consommer moins d’eau, d’énergie et de détergent. Par ailleurs, les laveuses d’aujourd’hui retirent plus d’eau des vêtements, ce qui réduit le temps de séchage. Il existe des modèles à chargement par le haut et à chargement frontal certifiés ENERGY STAR®.
  • Les laveuses certifiées ENERGY STAR® sont de dimensions courantes (c.-à-d. qu’elles ont une cuve dont la capacité est d’au moins 45 l). La spécification prévoit actuellement un rendement énergétique jusqu’à 55 % supérieur à ce que prévoir la norme minimale de rendement énergétique du Canada. Elles doivent également consommer de 35 à 50 % moins d’eau que les laveuses certifiées ENERGY STAR® fabriquées avant le 1er janvier 2007.

Sécheuses

Les bonnes habitudes à adopter

  • Ne mettez pas de linge imbibé d’eau dans votre sécheuse, car l’appareil sera davantage sollicité et consommera plus d’électricité. Essorez d’abord le linge à la main ou dans la laveuse.
  • Évitez de sécher de petites brassées.
  • Dans la mesure du possible, séchez séparément les tissus légers et les tissus épais.
  • Commencez la deuxième brassée dès que la première est terminée pour éviter que la sécheuse refroidisse. Vous consommerez ainsi moins d’électricité.
  • Évitez les séchages trop longs : ils exigent plus d’électricité en plus de causer le froissement et le rétrécissement du linge. Un cycle devrait durer de 40 à 60 minutes.
  • Utilisez au besoin le dispositif d’arrêt automatique au lieu de la minuterie de la sécheuse.
  • Optez pour une température modérée. Le temps que vous épargnerez grâce à une température élevée ne compensera pas le supplément d’énergie consommé.
  • Pour économiser et éviter de froisser le linge, vous pouvez aussi choisir le cycle de refroidissement, qui correspond généralement au réglage « infroissable ». Pendant les dernières minutes de ce cycle, le séchage se fait à l’air frais.
  • Prenez l’habitude de nettoyer le filtre à charpie après chaque cycle de séchage.
  • Vérifiez l’étanchéité des clapets sur les conduits d’évacuation de la sécheuse, du ventilateur de la salle de bain, de la hotte de cuisine ou de tout autre appareil de ventilation et remplacez-les au besoin.

Achat d’une sécheuse

Les choses à savoir

Cuisinières

Les bonnes habitudes à adopter

  • Utilisez dans la mesure du possible une casserole de même diamètre que l’élément chauffant. Si elle est plus grande, il faudra plus de temps et, donc, plus d’énergie pour la cuisson. Si elle est plus petite, vous gaspillerez de l’énergie. Ainsi, l’efficacité de cuisson sera réduite de 40 % si vous placez une casserole de 6 pouces sur un élément de 8 pouces.
  • Utilisez des casseroles et des marmites dont le fond est lisse et plat. La cuisson est plus rapide et exige moins d’énergie si toute la surface est en contact avec l’élément chauffant.
  • Gardez vos casseroles et vos poêles en bon état. Si elles sont déformées, elles peuvent utiliser jusqu’à 50 % plus d’énergie que celles dont le fond est plat.
  • Pensez à couvrir vos casseroles et marmites ; la consommation d’énergie en sera réduite de 8 à 14 %.
  • Pour les surfaces de cuisson à serpentins, gardez les serpentins et les cuvettes bien propres. Le remplacement des cuvettes par des modèle neufs de bonne qualité peut réduire la consommation du tiers.
  • Rappelez-vous que les éléments chauffants à serpentins requièrent plus d’énergie que les plaques de cuisson à induction ou à halogène.
  • Assurez-vous de nettoyer régulièrement le joint d’étanchéité de la porte du four et d’en vérifier le bon état. Pour ce faire, essayez de retirer une feuille de papier que vous aurez coincée dans la porte. Si elle glisse facilement, il est temps de remplacer le joint.
  • Utilisez seulement la chaleur nécessaire. Par exemple, dès que l’eau bout, diminuez l’intensité du feu et couvrez le chaudron de manière à maintenir l’ébullition : les aliments ne cuiront pas plus vite à feu plus vif.
  • Évitez d’ouvrir la porte du four pendant la cuisson, car vous perdez chaque fois au moins 20 % de la chaleur. Regardez plutôt par le hublot.
  • Pour réchauffer de petites quantités de nourriture, utilisez la surface de cuisson, le grille-pain four ou le four à micro-ondes plutôt que le four de la cuisinière.
  • N’allumez pas le four plus de dix minutes à l’avance.
  • Si votre four comporte l’option de convection, utilisez-la aussi souvent que possible. Ce mode réduit le temps de cuisson de 30 % en faisant circuler l’air chauffé autour des aliments.
  • Éteignez votre four de 10 à 15 minutes avant la fin de la cuisson et fermez l’élément chauffant de votre cuisinière de 2 à 3 minutes d’avance ; une chaleur égale continuera à se disperser dans les aliments pendant ce temps.
  • Il n’est pas vraiment nécessaire de préchauffer le four. C’est indispensable si vous faites du pain ou de la pâtisserie, mais ce n’est habituellement pas requis pour les autres types de cuisson.
  • Dans la mesure du possible, utilisez des appareils moins énergivores tels que le grille-pain four, le four à micro-ondes ou la bouilloire électrique.
    • Dans la cuisine, l’électroménager le plus efficace sur le plan énergétique est sûrement le four à micro-ondes, car il consomme seulement le tiers de la puissance que requièrent la plupart des cuisinières.
    • Les petits appareils ménagers permettent des économies d’énergie appréciables tout en prolongeant la vie des gros appareils. Par conséquent, lorsque vous avez le choix, optez toujours pour le plus petit. Qu’il s’agisse du four à micro-ondes, du grille-pain four, de la mijoteuse, de la bouilloire ou du poêlon électriques, n’hésitez pas à les utiliser aussi souvent que possible.

Consultez notre boîte à outil pour connaître la consommation des petits appareils électriques

Saviez-vous qu’une mijoteuse électrique consomme jusqu’à 80 % moins d’énergie que la cuisinière ?

Achat d’une cuisinière

Les choses à savoir

  • Les surfaces de cuisson, les fours et les cuisinières d’aujourd’hui sont aussi écoénergétiques que le permet la technologie actuelle. Vous pouvez toutefois accroître leur efficacité énergétique de diverses façons, notamment en améliorant l’étanchéité de la porte du four.
  • Optez pour un four autonettoyant, car ces fours sont souvent mieux isolés que les modèles ordinaires.
  • Les surfaces de cuisson pourvues d’un ventilateur puissant peuvent faire augmenter la consommation d’énergie l’hiver, puisque le ventilateur expulse beaucoup d’air chaud à l’extérieur et que le système de chauffage doit compenser une telle perte de chaleur.

Distributeurs d’eau

Les bonnes habitudes à adopter

  • Un distributeur d’eau chaude et d’eau froide consomme quatre fois plus d’électricité pour chauffer l’eau que pour la refroidir. En conséquence, si vous ne vous en servez pas souvent pour avoir de l’eau chaude, fermez l’interrupteur qui commande l’élément chauffant. Vous réduirez ainsi votre facture d’électricité.
  • Des données montrent qu’un distributeur d’eau chaude et d’eau froide n’ayant pas la certification ENERGY STAR® consomme en moyenne 1 000 kWh par année, mais seulement 100 kWh environ par année lorsque l’élément chauffant est désactivé. Vous pourriez donc économiser en moyenne environ 75 $ par année. De plus, les modèles certifiés ENERGY STAR® sont 30 % plus efficaces que les autres.

Déshumidificateurs

Les bonnes habitudes à adopter

  • Respectez les directives du fabricant en matière de sécurité électrique.
    Assurez-vous que l’eau s’écoule et s’évacue loin des sources d’électricité.
  • Placez le déshumidificateur de façon à assurer une bonne circulation d’air de tous les côtés.
    La poussière et la saleté peuvent obstruer les serpentins et les grilles.
  • Si vous videz le réservoir d’eau à l’aide d’un boyau, assurez-vous de placer au préalable l’appareil près du drain de plancher ou du puisard.
    Vous éviterez ainsi les risques de trébuchement que peut entraîner le boyau.
  • Fermez les portes et les fenêtres de la pièce à déshumidifier.
    L’air extérieur humide peut compromettre l’efficacité de votre appareil.
  • Réglez l’hygrostat à un taux d’humidité relative (HR) se situant entre 30 et 50 %.
    Dans les climats plus froids, une humidité relative de 30 à 40 % est optimale.
  • Nettoyez l’appareil régulièrement.
    Faites particulièrement attention au filtre afin de maximiser l’efficacité de l’appareil et de réduire les bactéries.
  • Nettoyez les serpentins en brossant le filtre à l’aide d’une solution d’eau et de javellisant.
    Vous éliminerez ainsi la moisissure.
  • Si du givre se forme sur les serpentins de condensation, débranchez le déshumidificateur et faites-le dégivrer avant de le remettre en marche.
    Le fonctionnement de l’appareil alors qu’il est froid peut entraîner une défaillance mécanique.
  • Diminuez le taux d’humidité dans l’ensemble de la maison pour réduire le besoin de déshumidification.
    • Assurez-vous que les tuyaux de descente éloignent l’eau des fondations et évitez de trop arroser les plantes près de la maison.
    • Assurez-vous que la sécheuse évacue l’air à l’extérieur et évitez de faire sécher la lessive à l’air à l’intérieur.
    • Utilisez des ventilateurs dans la salle de bains et la cuisine pour éliminer l’humidité à la source.
    • Raccordez la pièce humide au système de ventilation et de climatisation centrale pour améliorer la circulation d’air et l’humidité en général.

Achat d’un déshumidificateur

Les choses à savoir

  • Cherchez le symbole ENERGY STAR®.
    Seuls les modèles les plus écoénergétiques de format standard reçoivent la certification ENERGY STAR®
  • Vérifiez le facteur énergétique (FE).
    Plus le FE est élevé, plus l’efficacité de fonctionnement est grande.
  • Optez pour un hygrostat intégré.
    Un tel dispositif vous permet de contrôler l’humidité relative (HR) dans la pièce, c.-à-d. la quantité de vapeur d’eau comprise dans l’air comparativement à la quantité de vapeur d’eau que l’air, à cette température, pourrait contenir.
  • Choisissez le type de déshumidificateur qui convient à l’endroit.
    Si la température de la pièce en question baisse régulièrement sous les 18 °C (65 °F), du givre peut se former sur les serpentins de condensation. Achetez donc un déshumidificateur conçu expressément pour fonctionner à des températures plus basses ou un modèle doté d’un détecteur de gel atmosphérique, qui éteint l’appareil automatiquement dès que la température atteint un certain point.
  • Choisissez un modèle dont la capacité convient à l’endroit à déshumidifier.
    Consultez le tableau ci-dessous pour connaître les lignes directrices.

En savoir plus sur les produits certifiés ENERGY STAR®

Sélection d’un déshumidificateur pour un usage résidentiel

 46 m2 (500 pi2) à déshumidifier
Humide1
6 litres
Très humide2
7 litres
Extrêmement humide3
8 litres
 93 m2 (1 000 pi2) à déshumidifier
Humide1
8 litres
Très humide2
9 litres
Extrêmement humide3
11 litres
 139 m2 (1 500 pi2) à déshumidifier
Humide1
10 litres
Très humide2
12 litres
Extrêmement humide3
14 litres
 186 m2 (2 000 pi2) à déshumidifier
Humide1
12 litres
Très humide2
15 litres
Extrêmement humide3
18 litres
 232 m2 (2 500 pi2) à déshumidifier
Humide1
15 litres
Très humide2
18 litres
Extrêmement humide3
21 litres
 279 m2 (3 000 pi2) à déshumidifier
Humide1
18 litres
Très humide2
22 litres
Extrêmement humide3
24 litres
Endroit à déshumidifier Conditions d’humidité*(humidité accumulée par jour)
Humide1 Très humide2 Extrêmement humide3
46 m2 (500 pi2) 6 litres 7 litres 8 litres
93 m2 (1 000 pi2) 8 litres 9 litres 11 litres
139 m2 (1 500 pi2) 10 litres 12 litres 14 litres
186 m2 (2 000 pi2) 12 litres 15 litres 18 litres
232 m2 (2 500 pi2) 15 litres 18 litres 21 litres
279 m2 (3 000 pi2) 18 litres 22 litres 24 litres

* Si la capacité du déshumidificateur n’est pas indiquée en unités métriques, il faut retenir que deux chopines correspondent à un litre environ.

¹ L’endroit semble humide et sent le renfermé, en particulier par temps humide. Des taches d’humidité se voient sur les murs et le plancher.

² L’endroit semble très humide et sent la moiteur, ou les murs et le plancher suintent, ou il y a une infiltration d’eau.

³ Les murs suintent et le plancher est presque toujours mouillé.

Achat d’un purificateur d’air

Les choses à savoir

  • Cherchez le symbole ENERGY STAR®.
    Seuls les modèles les plus écoénergétiques de format standard reçoivent la certification ENERGY STAR®.
  • Envisagez l’achat d’un modèle ayant un débit d’air pur (DAP) élevé.
    Le DAP est une mesure de la rapidité à laquelle l’appareil filtre l’air. Donc, plus le DAP est élevé, plus l’appareil filtre l’air rapidement.
  • Achetez un purificateur d’air ambiant de la bonne dimension.
    Tenez compte de la superficie en mètres carrés (pieds carrés) de la pièce où vous voulez installer l’appareil. Comme les plus gros modèles consomment plus d’énergie, achetez-en un dont la dimension est proportionnelle à la pièce.

En savoir plus sur les produits certifiés ENERGY STAR®

Divers produits

Les autres bonnes habitudes à adopter

Utilisez efficacement vos systèmes de ventilation : les ventilateurs de la salle de bain et la hotte de la cuisinière peuvent évacuer, en une heure, tout l’air chauffé de votre maison. Il ne faut donc pas les laisser fonctionner inutilement.