Force de l'eau

Les meuniers ont été parmi les premiers à exploiter la force motrice de l'eau, il y a plusieurs milliers d'années, pour produire de l'énergie mécanique. Les moulins, construits au bord des cours d'eau, étaient en effet dotés d'une roue à aubes qui, entraînée par le courant, actionnait une meule servant à transformer le grain en farine.

Pour que la force motrice de l'eau soit suffisante pour faire tourner la turbine d'une centrale hydroélectrique, il faut que le débit du cours d'eau soit assez important et que sa hauteur de chute soit assez élevée. Le débit correspond au volume d'eau qui s'écoule pendant une période donnée, en général une seconde. La hauteur de chute est la différence d'élévation entre un point en amont (la prise d'eau) et un point en aval (le canal de fuite). Plus la hauteur de chute est importante, plus l'eau descend rapidement et exerce de la force sur la turbine. C'est pourquoi on construit des ouvrages de retenue sur certains cours d'eau afin d'accroître la hauteur de chute de ceux-ci.

Au Québec, nous nous servons de la force motrice de l'eau pour produire une très grande partie de l'électricité que nous consommons.

© Hydro-Québec, 1996-2014. Tous droits réservés.

Logo Hydro-Québec