De la centrale à la maison

Nous avons réussi à faire bouger des électrons grâce à la force motrice de l’eau turbinée dans une centrale hydroélectrique, et à produire un courant électrique alternatif.

Cette électricité parcourt un long trajet pour se rendre jusque chez vous.

1 – La tension du courant produit par une centrale peut atteindre 13 800 volts, comme c’est le cas à la centrale Robert-Bourassa.

2 – Grâce au transformateur élévateur de tension situé dans le poste de départ d’une centrale, l’électricité est transportée à des tensions beaucoup plus élevées, allant de 44 000 à 765 000 volts.

3 – Une fois dans le réseau de transport, cette électricité se combine à l’électricité produite ailleurs.

4 – L’électricité passe par des câbles suspendus à des pylônes, qui vont des centrales jusqu’à des postes sources – qui abaissent la tension – pour ensuite atteindre les postes satellites – qui réduisent de nouveau la tension.

5 – L’électricité emprunte des lignes souterraines pour quitter les postes satellites. À une certaine distance des postes, le réseau devient aérien et des transformateurs fixés aux poteaux abaissent la tension pour une dernière fois. En effet, à la maison, on utilise des tensions de 120 volts, pour alimenter le téléviseur, la radio et d’autres appareils électriques courants, ou de 240 volts, pour faire fonctionner des appareils qui demandent un courant de forte intensité, tels que la sécheuse ou la cuisinière.

6 – L’électricité est consommée aussitôt qu’elle est produite. Elle est transportée à une très grande vitesse, proche de celle de la lumière, soit 300 000 km/s.

Réseau

© Hydro-Québec, 1996-2017. Tous droits réservés.

Logo Hydro-Québec