Turbines

Types de turbines selon la hauteur de chute
À hélice Jusqu'à 15 m
Kaplan Jusqu'à 30 m
Francis De 10 à 300 m
Pelton De 300 m et plus
Une turbine Francis
La turbine Kaplan ressemble à la turbine à hélice, mais ses pales sont orientables.
Une turbine Pelton

Le rôle de la turbine est de transformer l'énergie de l'eau, de la vapeur ou du vent en énergie mécanique, de manière à faire tourner un alternateur. L'alternateur, à son tour, transforme l'énergie mécanique en énergie électrique. Dans le cas des centrales hydroélectriques, on appelle groupe turbine-alternateur la turbine et l’alternateur qui fonctionnent ensemble.

Turbine Francis

C'est la turbine la plus utilisée dans le parc de production d'Hydro-Québec. L'eau arrive sur le pourtour de la roue, pousse les aubes, puis se dirige vers l'axe de la turbine. Elle s'écoule ensuite par le canal de fuite situé sous celle-ci. Elle tient son nom de James Bicheno Francis (1815-1892), ingénieur américain qui l'a inventée en 1849.

Turbine Kaplan

Cette turbine, inventée par l'ingénieur autrichien Viktor Kaplan (1876-1934), ressemble à la turbine à hélice, mais ses pales sont orientables. Elle convient à certaines centrales au fil de l'eau situées sur des rivières à débit particulièrement variable, car on peut régler la position de ses pales en fonction du débit.

Les turbines Kaplan de la centrale Brisay pèsent 300 tonnes chacune, soit l'équivalent de 50 éléphants d'Afrique.

Turbine à hélice

Lorsque la hauteur de chute est faible, la turbine à hélice s'avère très avantageuse, car elle permet d'obtenir de grandes vitesses de rotation. Cette turbine est donc indiquée pour des centrales au fil de l'eau.

Turbine Pelton

Cette roue hydraulique, qui porte le nom de son inventeur, l’Américain Lester Pelton (1829-1908), récupère l’énergie du mouvement de l’eau grâce à des augets en forme de cuillère.

© Hydro-Québec, 1996-2017. Tous droits réservés.

Logo Hydro-Québec