Combustibles fossiles

Alimentées par des combustibles fossiles, les centrales thermiques sont plus coûteuses et plus polluantes à exploiter que les installations hydroélectriques.

Malgré leur faible contribution à la production totale d'électricité d'Hydro-Québec, elles jouent un rôle très important dans la fourniture de l'énergie de base et de l'énergie de pointe. De plus, elles peuvent desservir des régions isolées comme les Îles-de-la-Madeleine.

Rôle du thermique à Hydro-Québec

Certaines centrales thermiques fonctionnent en permanence pour satisfaire la demande de base (énergie de base). C'est le cas des centrales diesels. La turbine à gaz Bécancour ne fonctionne qu'occasionnellement, lorsque la demande est très forte et que la production d'hydroélectricité est insuffisante.

Diesel

Centrale des Îles-de-la-Madeleine

Les centrales à moteurs diesels sont situées principalement en région éloignée. Elles desservent en majeure partie des communautés isolées dans le Nunavik, sur la Basse-Côte-Nord et en Haute-Mauricie. Les centrales diesels alimentent ainsi des réseaux de distribution autonomes. La centrale ci-contre, la plus importante centrale diesel d'Hydro-Québec, est située aux Îles-de-la-Madeleine.


Ce type de centrale ne comporte pas de turbine ; l'énergie mécanique créée par le moteur diesel (A) entraîne directement l'alternateur (B).

Gaz naturel et mazout léger

Centrale de Bécancour

Les centrales à turbines à gaz utilisent habituellement comme combustible le mazout léger ou le gaz naturel. Elles portent ce nom parce que c'est le gaz de la combustion qui actionne la turbine. Elles servent uniquement à la production d'énergie de pointe en raison de leurs coûts d'exploitation élevés découlant de la forte consommation d'un combustible qui est relativement cher. Ces centrales ont l'avantage de pouvoir être mises en marche et arrêtées en quelques minutes seulement, alors que les autres types de centrales thermiques ont besoin de délais plus longs.


L'alternateur (A) d'une centrale à turbines à gaz est entraîné par une turbine (B) constituée d'une roue à ailettes. C'est la poussée exercée sur les ailettes par la détente d'un mélange gazeux (C) qui fait tourner la turbine. On obtient le mélange gazeux en faisant brûler du mazout léger (D) en présence d'air comprimé.

© Hydro-Québec, 1996-2017. Tous droits réservés.

Logo Hydro-Québec