Travaux

Depuis février 2017, les équipes travaillent sur les étapes essentielles qui doivent précéder ces travaux d’envergure. La réalisation de certains travaux préalables assurera que les travaux de réhabilitation se dérouleront dans des conditions optimales. Ces travaux doivent être terminés d’ici la fin de 2020.
Plusieurs travaux sont et seront réalisés en simultané. Le principal défi dans ce projet est la coordination des activités qui tient compte de l’espace dans la centrale et de l’ampleur des travaux à réaliser avec plusieurs entrepreneurs en même temps.

Étapes essentielles

  • Définir le contenu technique, les contraintes, les impacts sur l'environnement et les permis requis;
  • Élaborer les stratégies de réalisation;
  • Déterminer et gérer les risques;
  • Réaliser la planification et les estimations.

Travaux préalables

  • Remplacement du séparateur eau-huile
  • Réhabilitation des mécanismes de levage des vannes de prise d’eau (phase 1)
  • Agrandissement du stationnement et consolidation de la paroi rocheuse
  • Transformation de maisons du village de Rapide‑Blanc en bureau de chantier
  • Construction d’un entrepôt préfabriqué dans le village de Rapide‑-Blanc
  • Modification du système de traitement des eaux usées
  • Construction d’une installation de chantier temporaire
  • Obtention des autorisations gouvernementales
  • Construction complète d’un bâtiment d’ateliers et de bureaux
  • Travaux préparatoires à la salle de commandes

Principaux travaux à réaliser de 2020 à 2026

  • Ingénierie détaillée
  • Construction complète d’un bâtiment d’ateliers et de bureaux
  • Travaux préparatoires à la salle de commandes
  • Remplacement des groupes turbines-alternateur.
  • Réhabilitation des prises d’eau, des aspirateurs et travaux connexes incluant les batardeaux.
  • Démantèlement et travaux préparatoires avant l’installation des équipements électriques et travaux touchant les commandes, les services auxiliaires, l’architecture intérieure et les systèmes de téléphonie, de traitement informatique et d’avertissement.
  • Réhabilitation du bâtiment de la centrale.
  • Réaménagement du site.
  • Construction d’un nouveau poste de distribution.

Pour de l’information sur les contrats attribués ou à venir, consultez la section Retombées économiques.

Diaporama

Le contenu qui suit est un diaporama d’images sur : Les normes

  • Décembre 2020, enveloppe du nouveau bâtiment qui abritera les ateliers et les bureaux.
  • Décembre 2020, réaménagement de la salle à dîner en vue du respect des consignes de la Santé publique et de l’augmentation du nombre de travailleurs lors des périodes de dîner.
  • Décembre 2020, travaux de relaxation des poutres et renforcement structural sur le mur aval de la centrale pour permettre la reprise de charges sismiques et structurelles conformes. Cette étape est nécessaire pour le transport de grosses pièces vers les nouveaux groupes turbine-alternateur.
  • Décembre 2020 Travaux de plongée en aval du groupe 6 aux fins des travaux préparatoires à la réfection du groupe. Réparation de béton en eau aux piliers de l’aspirateur et près des rainures des poutrelles. Mise en place d’ancrages de post‑tension sur les piliers pour consolider ceux‑ci.
  • Décembre 2020, emplacement du nouveau poste de distribution. Les poteaux sont maintenant plantés. Suivra l’installation des équipements électriques.
  • Décembre 2020, construction du massif de canalisation pour alimenter le nouveau poste.
  • Décembre 2020, travaux d’aménagement de l’aire de virage en rive gauche pour le transport de pièces vers le tablier de la prise d’eau.
  • Décembre 2020, maison au village de Rapide‑Blanc avec roulotte installée à proximité afin de respecter les consignes de distanciation de la Santé publique liées à la COVID‑19. Les maisons du village sont utilisées comme bureaux de chantier par les équipes d’Hydro‑Québec et des entrepreneurs. Il s’agit de la solution optimale qui répond aux enjeux financiers, environnementaux et sociaux.
  • Décembre 2020, maison du village de Rapide-Blanc avec roulotte installée à proximité afin de respecter les consignes de distanciation de la Santé publique liées à la COVID‑19. Les maisons du village sont utilisées comme bureaux de chantier pour les équipes d’Hydro‑Québec et des entrepreneurs. Il s’agit de la solution optimale qui répond aux enjeux financiers, environnementaux et sociaux.
  • Décembre 2020, stationnement remis en état à proximité du chemin du 9 milles pour assurer la sécurité du public et des travailleurs. Ce stationnement servira aux véhicules et remorques des villégiateurs pendant l’hiver, ce qui évitera toute perturbation du chantier dans le village de Rapide‑Blanc. Le stationnement est interdit pour les villégiateurs au village et en bordure du chemin menant aux centrales de la Trenche et de Rapide‑Blanc, notamment en période hivernale.
  • Décembre 2020, zone d’entreposage temporaire pour les entrepreneurs en génie civil et services auxiliaires avec des installations isolées pour permettre la fabrication de béton et la réalisation de travaux en conditions hivernales. Des roulottes réservées à la santé-sécurité et à l’environnement sont aussi aménagées pour chacun des entrepreneurs.
  • Juillet 2020, démolition de la dalle du sol de la partie existante du nouveau bâtiment, pour le passage de conduits et de tuyauterie.
  • Juillet 2020, station de désinfection pour les outils communs des entrepreneurs.
  • Juillet 2020, réparation de fissures et injection de béton dans l’enceinte intérieure de la passe à billes.
  • Juillet 2020, tablier de la prise d’eau et chantier des entrepreneurs de génie civil. La grue sert à récupérer le bois submergé devant les grilles à débris des prises d’eau des groupes 5 et 6.
  • Juillet 2020, opération de récupération du bois submergé en profondeur au moyen d’une grue de 45 tonnes, jusqu’au seuil de la prise d’eau du groupe 6. Dégagement des grilles à débris.
  • Juillet 2020, extraction de débris enfouis devant les prises d’eau. On y trouve des vestiges de barrages de castor, de la boue et d’anciens billots de bois.
  • Juillet 2020, godet rempli de bois submergé devant les prises d’eau.
  • Juillet 2020, emplacement du futur poste de départ de la centrale de Rapide‑Blanc. Le poste actuel se trouve sur le toit de la centrale.
  • Juillet 2020, vue de l’amont de la prise d’eau montrant aussi l’évacuateur de crues ainsi que l’enceinte de la passe à billes de bois.
  • Mai 2020, poste d’accueil aménagé avant la barrière motorisée qui fait partie des mesures de prévention mises en place pour protéger les travailleurs contre la COVID‑19.
  • Mai 2020, poste de lavage de mains installé avant l’entrée au bâtiment temporaire servant de salle de repos aux travailleurs.
  • Mai 2020, tables de la salle de repos disposées conformément aux directives de distanciation. Des indications sur les tables spécifient les heures de repas autorisées de manière à ce que les travailleurs soient assis en damier. Les travailleurs sont responsables de nettoyer leur table avant et après s’en être servi.
  • Mai 2020, enveloppe du nouveau bâtiment qui abritera les ateliers et les bureaux.
  • Mai 2020, travaux sur la toiture du nouveau bâtiment qui abritera les ateliers et les bureaux réalisés dans le respect des directives de distanciation de façon à prévenir la propagation de la COVID‑19.
  • Travaux liés à l’installation d’un bâtiment temporaire composé de différents modules préfabriqués.
  • Bâtiment temporaire utilisé comme salle à manger, vestiaire et bureaux par les entrepreneurs.
  • Intérieur du bâtiment temporaire.
  • Nouvelle motorisation du système de levage des vannes de prise d’eau.
  • Nouvel entrepôt préfabriqué installé en 2019 dans le village de Rapide‑Blanc.
  • Travaux de rénovation de la maison 191 du village de Rapide‑Blanc qui sert de bureaux de chantier pour le projet d’Hydro‑Québec.
  • Maison 191 du village de Rapide‑Blanc une fois rénovée.
  • Travaux préparatoire en vue de la construction de la structure du nouveau bâtiment qui abritera les ateliers et les bureaux.
  • Vue aérienne du pont roulant et des groupes turbine‑alternateur de la centrale de Rapide‑Blanc.

Mesures d'atténuation

Les travaux réalisés respectent l’équilibre environnemental actuel:

  • Maintien de la gestion du niveau d’eau du réservoir Blanc.
  • Maintien de la gestion des débits soutirés à la centrale de Rapide-Blanc.

Les travaux sont réalisés en appliquant des mesures d’atténuation pour le milieu:

  • Maintien de l’accès aux rampes de mise à l’eau amont et aval. Si des entraves sont appréhendées, les utilisateurs seront avisés et des mesures seront prises pour limiter au minimum la fréquence et la durée des restrictions.
  • Signalisation adéquate présente durant toute la durée des travaux et sensibilisation des travailleurs et entrepreneurs à adopter des comportements sécuritaires.
  • Recommandation aux fournisseurs de favoriser l’utilisation d’autobus pour le déplacement des travailleurs du chantier afin d’éviter l’augmentation de la circulation sur les diverses routes d’accès.
  • Modification d’une partie du sentier de motoneige à proximité du chantier afin de rendre cette section plus sécuritaire pour les utilisateurs et travailleurs.
  • Déneigement d’un chemin entre le garage et la rue principale du village et d’espaces de stationnement à l’intersection du chemin du 9 miles afin qu’il soit possible de stationner les véhicules de de façon sécuritaire.
  • Déploiement d’un site Web et de divers actions et moyens de communication pour maintenir le dialogue avec le milieu d’accueil.

Durant les travaux, une surveillance accrue est effectuée :

  • Hydro‑Québec s’assurera de respecter les lois et règlements en environnement en plus de réduire l’impact des travaux sur le milieu naturel et humain en veillant à l’application des mesures d’atténuation prévues par ses nombreuses clauses en environnement. Pour ce faire, elle valide chaque méthode de travail et supervise son exécution.
  • L’entreprise réalise quotidiennement un suivi rigoureux de la machinerie et des équipements stationnaires afin de réduire à la source tous les risques de rejets accidentels de contaminants. Ce suivi comprend notamment l’inspection quotidienne des équipements et l’emploi de dispositifs de protection contre les fuites.
  • En cas de rejet accidentel d’un contaminant, une structure de communication connue de tout le personnel du chantier (entrepreneurs et Hydro-Québec) est immédiatement mise en œuvre afin d’assurer une intervention rapide et, de là, la réduction maximale des impacts sur le milieu.

Info-projet – Réhabilitation de l’aménagement de Rapide-Blanc

Soyez informé de l’avancement des travaux et des différentes étapes de ce projet.

M'abonner à l’infolettre du Réhabilitation de l’aménagement de Rapide-Blanc