Le complexe hydroélectrique de Beauharnois‑Les Cèdres compte une trentaine d’ouvrages tels que barrages, digues et ouvrages régulateurs. Ceux‑ci ont été construits entre 1911 et 1971 et contribuent encore aujourd’hui à réguler les eaux du fleuve Saint-Laurent pour permettre le passage de la Voie Maritime et la production hydroélectrique aux centrales des Cèdres et de Beauharnois.

Afin d’assurer la pérennité de ses ouvrages, Hydro‑Québec les examine et les étudie pour déterminer quels travaux seront requis à l’avenir. Ce projet de modernisation redonnera une durée de vie de plusieurs décennies à l’ensemble du complexe hydroélectrique.

Travaux en cours

Les études et investigations se poursuivent jusqu’à la fin de 2021.
En parallèle à cette étape, des travaux ont été amorcés sur certains ouvrages.

Voir les travaux

Études et investigations

Jusqu’à la fin de 2021, Hydro-Québec réalise des études et des investigations techniques et environnementales sur l’ensemble des ouvrages du fleuve Saint-Laurent et les digues du canal de Beauharnois, construits il y a entre 50 et 107 ans. Ces études et investigations, menées conformément à la Loi sur la sécurité des barrages, nous permettront de déterminer quels travaux seront requis à l’avenir afin d’assurer la sécurité et la pérennité des ouvrages, tout en prolongeant de plusieurs décennies la durée de vie de ceux-ci.

Devoirs et obligations d’Hydro-Québec

En vigueur depuis 2002, la Loi sur la sécurité des barrages et son règlement ont pour objectifs d’accroître la sécurité des barrages et, conséquemment, de protéger les personnes et les biens. Cette législation a donc instauré des mesures à l’intention des propriétaires et exploitants de barrages. En plus de réaliser la surveillance et l’entretien régulier de ses ouvrages, Hydro-Québec a le devoir de mener des études de sécurité et diagnostics à leur endroit.

Le site sur la Loi sur la sécurité des barrages du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec fournit plus d’information à ce sujet.

Investigations techniques

Afin d’assurer la sécurité et la pérennité des ouvrages du complexe de Beauharnois-Les Cèdres, Hydro-Québec les examine dans le but d’approfondir les diagnostics sur l’état des ouvrages de retenue en béton et en remblai, ainsi que des composantes mécaniques et structurelles des évacuateurs de crues.

  • Investigations géotechniques qui comprennent des forages, de la caractérisation et des essais en laboratoire
  • Caractérisation environnementale des sols
  • Investigations par des cordistes et des plongeurs sur les équipements de mécanique lourde des barrages tels que les vannes, poutrelles et pièces encastrées de même que relevés de surfaces de béton immergées et émergées
  • Investigations sur les équipements de levage par des fournisseurs spécialisés

Pour la réalisation de ces activités, outre les équipes d’Hydro-Québec, plusieurs cabinets d’ingénierie, laboratoires et entrepreneurs spécialisés sont également mis à contribution. Des ingénieurs, techniciens et spécialistes en structures, en mécanique lourde, en appareillage électrique, en géologie, en géotechnique, en matériaux, en environnement et en santé-sécurité encadrent ces activités.

Réaliser ces travaux dans le respect des normes en santé-sécurité tout en minimisant les impacts sur l’exploitation de ces ouvrages constitue le principal défi.

  • Cordiste à l’œuvre au barrage de la Pointe-du-Buisson
  • Plongeur en préparation au barrage de la Pointe-du-Buisson
  • Plongeur à l’œuvre au barrage de la Pointe-du-Buisson
  • Cordiste à l’œuvre au barrage de la Pointe-du-Buisson
  • Détection de ponceaux le long des digues du canal de Beauharnois
  • Détection de ponceaux le long des digues du canal de Beauharnois
  • Inventaire géophysique
  • Inventaire géophysique

Innovations technologiques

Afin de gagner en efficacité tout en assurant la sécurité des travailleurs, Hydro-Québec et l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ) se sont lancé un défi : développer diverses technologies qui répondront aux besoins des inspections sous-marines.

Wirescan: Cette technologie laser a été développée il y a quelques années aux fins des relevés des rainures d’acier qui guident les vannes des prises d’eau et des évacuateurs de crues. Dans le cadre des investigations au complexe de Beauharnois-Les Cèdres, la technologie Wirescan a été étendue à l’inspection et aux relevés des surfaces de béton.

Nettoyage par cavitation: Pour effectuer une bonne inspection des surfaces de béton et des composants d’acier immergés, il est essentiel de les nettoyer. Afin de faciliter le travail des plongeurs, Hydro-Québec a adapté la technologie du nettoyage par cavitation afin qu’elle puisse être utilisée par son robot sous-marin.

Études environnementales

Dans le cadre de ses activités, Hydro-Québec documente les éléments du milieu naturel et humain afin d’optimiser, sur le plan environnemental, la performance des activités et des installations de production.

Plus précisément, Hydro-Québec détermine les éléments sensibles et les contraintes environnementales ayant une incidence sur la gestion des niveaux d’eau des réservoirs et des débits, soit les éléments du milieu humain (infrastructures riveraines, activités récréotouristiques) et du milieu naturel (faune aquatique et semi-aquatique, milieux humides, zones d’érosion, accumulations de débris ligneux).

Par exemple, il pourrait être nécessaire de caractériser les habitats des poissons pour mieux connaître l’habitat et le comportement de différentes espèces près des ouvrages d’Hydro-Québec. Souvent, Hydro-Québec utilise aussi la photo-interprétation des milieux humides afin de connaître davantage le milieu naturel.

En ce qui concerne le milieu humain, Hydro-Québec documente l’utilisation du territoire : l’étude sur l’utilisation des pistes cyclables près de ses ouvrages en est un exemple.

Voici le portrait des études environnementales réalisées ou à venir :

  • Milieu naturel :
    • inventaires du milieu aquatique ;
    • inventaires de la qualité de l’eau et des sédiments dans le canal de Beauharnois ;
    • inventaires de l’herpétofaune (rainette faux-grillon, couleuvres, anoures et tortues) ;
    • inventaire de l’avifaune (oiseaux chanteurs et sauvagine) ;
    • inventaire forestier ;
    • inventaires de la qualité de l’eau et des sédiments dans les plans d’eau et cours d’eau ;
  • Milieu humain :
    • inventaires des éléments sensibles ;
    • inventaire du potentiel archéologique ;
    • Inventaires du paysage ;
    • Inventaires patrimoniaux.
  • Caractérisation des habitats de poisson à proximité du barrage du Coteau-2
  • Caractérisation des habitats de poisson à proximité du barrage du Coteau-2
  • Visite de passes à anguilles

Envie d'en savoir plus sur les travaux en cours ?

Les études et investigations se poursuivent jusqu’à la fin de 2021 et des travaux ont été amorcés sur certains ouvrages.

Découvrez les travaux en cours