Merci pour votre participation !

La période de consultation du public sur l’aménagement de la rive est terminée. Au printemps 2022, le scénario retenu et optimisé découlant de l’analyse des réponses du public sera dévoilé. Restez à l’affût !

Hydro‑Québec doit terminer la réfection du mur de soutènement du barrage Simon‑Sicard qui a été érigé en 1929 dans le cadre de la construction de l’aménagement hydroélectrique de la Rivière‑des‑Prairies. Hydro‑Québec a acquis cet ouvrage lors de la première phase de la nationalisation de l’électricité en 1944.

Le mur de soutènement est aujourd’hui vieillissant et sa réfection par sections a commencé en 2018. D’une longueur de 1,3 km, le mur sert également à protéger la rive.

Objectifs du projet

  • Rétablir le niveau de sécurité du mur de soutènement en amont du barrage Simon‑Sicard
  • Rendre le mur conforme aux normes d’aujourd’hui énoncées dans la Loi sur la sécurité des barrages pour ce type d’ouvrage
  • Prolonger la durée de vie utile de l’ouvrage

Solution retenue

Au terme de l’analyse de plusieurs variantes, en fonction de critères environnementaux, techniques et économiques, Hydro-Québec prévoit avoir recours au remblai en enrochement pour la réfection des sections restantes du mur. Cette solution est sensiblement la même que celle qui a été retenue pour les sections qui ont fait l’objet de travaux en 2018 et en 2019.

Saviez-vous que le mur de soutènement en amont du barrage Simon-Sicard est un ouvrage de retenue qui est soumis à la loi sur la sécurité des barrages ?

Hydro-Québec doit donc respecter les critères énoncés dans la loi pour assurer la stabilité et la pérennité de l’ouvrage ainsi que la sécurité. La réhabilitation ne peut donc pas se faire en plantant des végétaux, arbres et arbustes. Il est également important de rappeler que le mur de soutènement n'est pas une berge naturelle, mais une berge artificielle. Ce mur ne sert pas seulement à contenir l'érosion de la berge, mais surtout à retenir l'eau à l'intérieur du réservoir.