Une démarche réalisée en collaboration avec milieu d’accueil

Au cours des derniers mois, Hydro-Québec a tenu de nombreuses rencontres avec les représentants du milieu et avec une large proportion des propriétaires touchés par le tracé de ligne proposé en vue de prendre en compte leurs préoccupations et d’apporter, dans la mesure du possible, des ajustements au projet.

Description du tracé retenu

  • Le tracé retenu a une longueur de 103,4 km et traverse le territoire de la MRC des Appalaches (40 km) et de la MRC du Granit (63,4 km). Onze municipalités sont touchées par le projet.
  • La future ligne sera jumelée à une ou des lignes existantes sur 73 % de son parcours. À partir de Nantes, la ligne projetée cheminera seule dans un nouveau couloir de ligne sur une distance de près de 24 km jusqu’à la frontière canado-américaine.

Le point de traversée permettant de rejoindre le réseau américain est situé sur des terres privées au nord-est de la zec Louise Gosford, dans la municipalité de Frontenac.

Optimisations apportés au projet

À la lumière des échanges avec le milieu, les modifications suivantes ont été apportées au projet jusqu’à maintenant :

  • développement d’une famille de pylônes tubulaires afin de favoriser l’intégration de la future ligne à proximité d’un secteur urbanisé de la ville de Thetford Mines, sur une longueur de 3,5 km ;
  • déplacement du tracé pour protéger des boisés ou rechercher les limites de lots, dans la nouvelle section de ligne de près de 24 km située dans la MRC du Granit ;
  • dans la mesure du possible, adaptation de l’emplacement des pylônes aux demandes des propriétaires afin d’éviter des éléments valorisés de leur propriété ;
  • ajustement du tracé pour favoriser la cohabitation sécuritaire de la ligne avec les grandes superficies forestières exploitées ;
  • engagements visant l’ajout d’arbustes compatibles avec la future ligne afin de limiter les impacts du déboisement sur certaines propriétés ;
  • ajustement du calendrier de réalisation afin de tenir compte de la saison acéricole.

Études environnementales et techniques à venir

Au cours des prochains mois, Hydro-Québec mènera des études environnementales et techniques sur le terrain en vue de préparer adéquatement les activités de déboisement et de construction de la future ligne :

  • études géotechniques sur l’emplacement des futurs pylônes en vue de déterminer le type de fondation à prévoir pour chacun des supports ;
  • inventaires forestiers de chacune des propriétés touchées en vue de déterminer le type et le volume de bois à couper, la stratégie de circulation ainsi que les mesures d’atténuation à appliquer durant les travaux en présence d’éléments sensibles tels que des milieux humides ou cours d’eau ;
  • caractérisation des cours d’eau au-dessus desquels des ponts temporaires pourraient être installés ;
  • inventaires détaillés des milieux humides touchés par les aires de travail liées à certains pylônes ;
  • inventaires des zones de potentiel archéologique recensées le long du tracé retenu.
  • L’ensemble de ces activités préparatoires sera réalisé avec l’accord des propriétaires touchés, l’automne 2019 à l’été 2020.

Municipalités traversées par le tracé proposé

MRC Les Appalaches
Municipalités Longueur
Saint-Adrien-d’Irlande (M) 3,6 km
Thetford Mines (V) 11,3 km
Saint-Joseph-de-Coleraine (M) 14,7 km
Disraeli (P) 6,7 km
Sainte-Praxède (P) 3,6 km
Total : 40 km
MRC Le Granit
Municipalités Longueur
Stratford (CT) 9,8 km
Stornoway (M) 14,8 km
Saint-Romain (M) 0,9 km
Nantes (M) 16,2 km
Sainte-Cécile-de-Whitton (M) 5,5 km
Frontenac (M) 16,3 km
Total : 63,4 km