Passer au contenu principal

Lexique

Répertoire des termes du domaine de l’électricité

Exprimée en kilowattheures (kWh), l’énergie est la puissance utilisée par des installations électriques pendant une période de temps donné. Ainsi, elle correspond au produit de la puissance exprimée en volts (V) par le temps exprimé en heures (h) pendant lequel elle est utilisée.

Énergie (kWh) =  puissance (W) x durée d’utilisation (h) 1 000

Le facteur d’utilisation ou FU correspond au rapport entre l’énergie réelle consommée (en kWh) et l’énergie maximale qu’il est possible d’utiliser durant une période précise, en fonction de l’utilisation de la puissance maximale appelée. Il permet d’évaluer l’utilisation de la puissance maximale appelée pour une période de facturation donnée.

FU =  Consommation de la période (en kWh) Puissance maximale appelée x nombre d’heures de la période x 100

Le facteur de puissance est le rapport entre la puissance réelle et la puissance apparente.

FP =  Puissance réelle Puissance apparente x 100

L’intensité est la quantité d’électrons transportée par une matière conductrice en une seconde. Elle s’exprime en ampères (A). Elle est fonction de la tension exprimée en volts (V) et de la résistance exprimée en ohms (Ω).

Intensité (A) =  tension (V) résistance (Ω)

Mode de mesurage de l’énergie consommée selon lequel un compteur distinct est utilisé pour chaque unité résidentielle ou commerciale d’un immeuble.

Mode de mesurage de l’énergie consommée selon lequel un seul compteur plutôt que des compteurs individuels est utilisé pour l’ensemble d’un immeuble commercial ou résidentiel à unités multiples, le propriétaire de l’immeuble étant responsable de répartir les coûts entre les occupants.

Ce facteur est utilisé pour multiplier le nombre de kilowatts et, dans certains cas, la redevance d’abonnement de façon à ce que la facture reflète la consommation réelle.

La période d’hiver s’étend du 1er décembre d’une année au 31 mars inclusivement de l’année suivante.

La période d’été s’étend du 1er avril au 30 novembre inclusivement.

Exprimée en kilowatts (kW), la puissance appelée est la quantité totale d’électricité demandée par des équipements à un instant donné. En termes plus techniques, elle est l’effet conjugué de la tension exprimée en volts (V) et de l’intensité exprimée en ampères (A).

Puissance (kW) =  tension (V) x intensité (A) 1 000

La puissance apparente est la puissance fournie par Hydro-Québec. Lorsqu’elle est utilisée, elle se décompose en puissance réelle (kW), qui assure le fonctionnement des équipements, et en puissance réactive (kVAR), qui résulte de la création de champs magnétiques.

Il s’agit du seuil minimal de puissance dont le client doit assumer le coût. Ce seuil est établi de manière que le client paie sa quote-part des coûts engagés par le Distributeur pour répondre à ses besoins de puissance en période de pointe. La puissance à facturer minimale est déterminée selon des modalités spécifiques à chaque tarif, comme il est indiqué dans les Tarifs d’électricité.

Elle est fixée automatiquement sur la base de la consommation antérieure en hiver du client ou correspond à la puissance souscrite selon le tarif applicable.

La puissance maximale que le client ne peut dépasser sans l’autorisation du Distributeur pour un abonnement donné.

La puissance minimale représente le niveau de puissance à facturer minimale fixé automatiquement sur la base de la consommation antérieure du client en hiver.

Depuis le 1er avril 2011, la puissance minimale remplace la puissance souscrite pour tous les clients au tarif M.

Il s’agit d’une composante de la puissance apparente qui assure le bon fonctionnement des équipements produisant de la chaleur (appareils d’éclairage, radiateurs, etc.) et est exprimée en kilowatts (kW).

La puissance souscrite, qui est choisie par le client, représente la puissance à facturer minimale qu’il s’engage à payer et qu’Hydro-Québec doit être en mesure de lui fournir à tout moment pour répondre à sa demande.

Contrats au tarif M

Depuis le 1er avril 2011, la puissance souscrite est remplacée, pour tous les clients au tarif M, par la puissance à facturer minimale établie selon le mécanisme automatique de fixation.

Différence de potentiel ou de niveau électrique entre deux points, par exemple un conducteur et la masse. Plus la différence est grande, plus la tension est élevée. Le Distributeur alimente les installations électriques de ses clients en basse, moyenne et haute tension.Ces tensions sont normalisées.

La tension (V) multipliée par le courant (A) égale la puissance (W).


Voir aussi