Une option pour cultiver des végétaux à l’année

Cette option permet aux serriculteurs et serricultrices de bénéficier d’un prix avantageux pour l’électricité additionnelle fournie à des fins d’éclairage de photosynthèse ou de chauffage. En contrepartie, les clients inscrits doivent limiter leur consommation d’électricité lorsque nous en faisons la demande, c’est-à-dire lors des périodes non autorisées.

Si vous exploitez une serre ou songez à en exploiter une et êtes capable de moduler votre consommation d’électricité, cette option pourrait vous intéresser !

Fonctionnement de l’option

En dehors des périodes non autorisées : le prix de l’électricité additionnelle est moins élevé que le prix moyen de votre tarif de base.

Pendant les périodes non autorisées : le prix de l’électricité additionnelle est de 50,650 ¢/kWh. Il faut alors cesser d’utiliser les équipements assujettis à l’option ou utiliser des équipements d’appoint (comme une génératrice).

Vous recevez un avis par courriel et par téléphone (appel et SMS) avant chaque période non autorisée.

Cette option vous permet d’économiser puisque le prix avantageux récompense vos efforts. Pour nous, c’est un autre moyen de gérer la demande d’électricité.

Périodes non autorisées

Les périodes non autorisées ont lieu surtout durant l’hiver (de décembre à mars), mais il est possible qu’il y en ait à d’autres moments de l’année. Elles durent en moyenne cinq heures, autour des pointes du matin et du soir.

Vous recevez un avis par courriel et par téléphone (appel et SMS) avant chaque période non autorisée. La plupart du temps, l’avis est envoyé la veille, mais le délai peut être plus court, soit deux heures au plus tard avant le début de la période visée. Vous pouvez désigner plusieurs personnes pour recevoir l’avis.

Comment se prévaloir de l’option

Utiliser ou acheter un système d’éclairage de photosynthèse ou de l’équipement de chauffage électrique.

Voir les appuis financiers.

Avoir atteint une puissance maximale appelée d’au moins 50 kW au cours des 12 mois précédant la date de la demande d’inscription.

Voir la foire aux questions.

Communiquer avec nous en remplissant le formulaire Obtenir de l'information ou s'inscrire. Nous vous répondrons dans les deux jours ouvrables.

Remplir et retourner la demande d’inscription que nous vous aurons transmise.

Recevoir votre confirmation d’inscription.

Voilà, c’est fait. Bonne production !

Obtenir de l’information ou s’inscrire

Vous avez des questions ou souhaitez vous inscrire ? Veuillez remplir le formulaire ci-dessous et un agent de notre équipe spécialisée communiquera avec vous. Nous répondons normalement dans les deux jours ouvrables. Vous pouvez également communiquer avec les Services à la clientèle d’affaires au 1 800 463‑9900.

Remplir le formulaire

Une option verte et profitable pour Hydroserre à Ham‑Nord !

« C’est une énorme différence pour nous », indique Sylvain Terrault, pdg d’Hydroserre, qui n’a pas tardé à se prévaloir de l’offre.

Lire l'article

Foire aux questions

Qu’est-ce que la puissance ?

C’est la quantité totale d’électricité fournie à un instant donné. Exprimée en kilowatts (kW), la puissance correspond à l’effet conjugué de la tension, exprimée en kilovolts (kV), et de l’intensité, exprimée en ampères (A).

La puissance est généralement indiquée sur votre facture d’électricité. En-dessous de 50 kW, Hydro-Québec ne facture habituellement pas de puissance, comme pour les clients au tarif D ou la majorité des clients au tarif G. Il est donc possible qu’aucune puissance n’apparaisse sur votre facture.

Pour en savoir plus, visitez notre page Web qui vous aidera à comprendre les notions liées à la puissance.

Comment atteindre une puissance d’au moins 50 kW ?

La puissance appelée dépend des équipements installés dans la serre. Si vous possédez des équipements destinés à l’éclairage de photosynthèse ou au chauffage électrique ainsi que des appareils comme des pompes à irrigation, des déshumidificateurs ou des ventilateurs, ceux-ci devraient entraîner des appels de puissance d’au moins 50 kW.

Notez cependant que pour ne pas avoir de puissance minimale à facturer, il faut éviter les appels de puissance de 50 kW ou plus durant la période d’hiver, soit du 1er décembre au 31 mars.

Le graphique présente un exemple de la puissance appelée pour différents usages durant la période visée. De mai à septembre, la puissance la plus élevée se situe entre 22 et 32 kW. À la mi-septembre, on ajoute dans la serre des équipements de chauffage ou d’éclairage de photosynthèse de sorte qu’en octobre, la puissance appelée dépasse 55 kW. L’électricité additionnelle est facturée au prix de l’option tarifaire, et celle correspondant aux autres usages (la puissance de référence) est facturée au prix du tarif de base.

Comment puis-je savoir si la puissance a atteint 50 kW ?

Vous pouvez voir les données concernant votre utilisation de la puissance dans l’outil Portrait de ma consommation de votre Espace client. Vous pouvez aussi y suivre votre consommation d’électricité à l’heure près ainsi que par jour, mois ou année.

Vous pouvez également voir la puissance sur votre facture d’électricité, dans la rubrique Détail de la puissance. Si aucune puissance à facturer n’y est indiquée, c’est que vous n’avez pas atteint le seuil de 50 kW.

Faut-il un deuxième compteur pour mesurer l’électricité additionnelle ?

Non. Nous établissons avec vous la puissance de référence et facturons la consommation supplémentaire liée au chauffage et à l’éclairage de photosynthèse pour la culture des végétaux au prix de l’option tarifaire.

Qu’est-ce que le réseau triphasé ?

Pour comprendre ce qu’est un réseau triphasé, il faut savoir que l’électricité peut être distribuée à une tension d’alimentation monophasée (une phase) ou triphasée (trois phases). Un réseau triphasé comporte trois fils séparés par une barre transversale, tandis qu’un réseau monophasé comporte un seul fil.

Le réseau triphasé permet d’alimenter des équipements nécessitant une puissance accrue. Ce type d’alimentation convient donc aux équipements professionnels et aux grands bâtiments. Un maître électricien peut vous aider à évaluer vos besoins en puissance et à déterminer si vous devez passer à une alimentation triphasée.

Réseau monophasé
Réseau monophasé
Réseau triphasé
Réseau triphasé

Est-ce que je dois avoir accès au réseau triphasé pour être admissible à l’option tarifaire ?

Pas nécessairement. Le type d’alimentation – monophasée ou triphasée – dépend de vos besoins en électricité. Par exemple, une serre de petite dimension peut être chauffée au moyen d’une installation dotée d’un coffret de branchement monophasé de 200 A, de 400 A ou de 600 A. Vous pouvez consulter un maître électricien ou une société de génie-conseil pour vérifier quels équipements sont nécessaires à votre projet. Votre admissibilité à l’option tarifaire pour la culture de végétaux ne dépend pas du type d’alimentation.

Combien d’heures en moyenne par an les périodes non autorisées durent‑elles ?

Le moment et la durée des périodes non autorisées peuvent varier selon les conditions climatiques et les besoins d’Hydro-Québec. Elles ont lieu principalement durant l’hiver. À titre d’indication, on peut estimer que les périodes non autorisées totalisent environ 70 heures par an.

Comment l’électricité additionnelle est-elle calculée ?

Le calcul est basé sur des données de consommation mensuelles mesurées et enregistrées par le compteur, en fonction de moyennes établies aux quinze minutes. La consommation qui excède la puissance de référence est facturée au prix de l’électricité additionnelle applicable. La puissance de référence et le reste de l’énergie sont facturés aux prix et aux conditions du tarif de base (D, DP, DM, G, M, G9 ou LG).

Qu’est-ce que la puissance de référence ?

La puissance de référence reflète le profil normal de consommation du client au tarif D, DP, DM, G, M, G9 ou LG. Exprimée en kilowatts (kW), elle correspond à la consommation liée aux usages de base (ordinateurs, déshumidificateurs, climatiseurs, pompes à irrigation, ventilateurs, etc.), dont sont exclus le chauffage des espaces destinés à la culture de végétaux et l’éclairage de photosynthèse.