Guide pour économiser lors des pointes hivernales

4 minutes de lecture

Les milliers de personnes inscrites à Hilo et à la tarification dynamique peuvent en témoigner : c’est facile de contribuer à réduire les pointes hivernales. Mais quels gestes ont le plus grand impact ? Découvrez les meilleures habitudes qui peuvent se traduire par des récompenses en argent ou des crédits sur votre facture d’électricité.

1. Chauffez mieux et préservez votre confort

Lorsqu’il fait -30 °C, on n’a pas le réflexe de baisser le thermostat. C’est pourtant le meilleur moyen de réduire sa demande d’électricité et de faire en prime des économies.

Par jour de grand froid, le chauffage peut représenter jusqu’à 80 % de la consommation d’électricité d’un ménage québécois moyen.

Avec Hilo

La manière la plus simple de faire votre part, c’est de participer aux défis Hilo . Tout ce que vous avez à faire, c’est de choisir un mode de participation (modéré, audacieux ou extrême) et les thermostats intelligents se régleront automatiquement. En choisissant l’option de préchauffage, les plinthes électriques fonctionneront plus avant la pointe hivernale et moins pendant cette période. Une température confortable sera maintenue pendant le défi et la plupart du temps, vous ne verrez aucune différence !

Avec la tarification dynamique

Le même principe s’applique à la tarification dynamique, que vous soyez inscrit ou inscrite à l’option de crédit hivernal ou au tarif Flex D, sauf que vous devrez ajuster ou programmer vous‑même vos thermostats. Nous vous suggérons de maintenir une température confortable pendant la nuit qui précède la pointe hivernale. Pour obtenir des crédits et faire des économies, vous devez baisser la température de consigne de tous les thermostats d’au moins 2 °C tout juste au début de la pointe, et pas avant. N’oubliez pas de fermer la porte de toutes les pièces que vous n’utilisez pas. Moins vous consommerez de l’énergie durant la pointe, plus vous économiserez !

2. Retardez et réduisez l’utilisation de l’eau chaude

Après le chauffage, l’eau chaude arrive au deuxième rang du palmarès des catégories de consommation les plus énergivores. Elle peut représenter jusqu’à 20 % de votre consommation d’électricité annuelle. Pour éviter que votre chauffe‑eau fonctionne durant la pointe et compromette tous vos efforts, démarrez ou programmez le démarrage de votre lave-vaisselle, votre laveuse après les pointes hivernales. Si vous devez absolument faire une lessive, optez pour un lavage à la main ou à l’eau froide.

De 80 % à 90 % de l’énergie que consomme une laveuse sert à chauffer l’eau et les cycles à l’eau chaude nécessitent jusqu’à 18 fois plus d’électricité que ceux à l’eau froide.

Évidemment, le meilleur comportement à adopter est aussi de reporter l’heure des douches, mais si c’est impossible, prenez des douches rapides plutôt que de longs bains chauds. Le saviez‑vous ? Une baignoire remplie à moitié consomme 33 % plus d’eau chaude qu’une douche de sept minutes.

3. Prenez congé de vos fourneaux

Certains électroménagers, comme la cuisinière, sont particulièrement énergivores. Pour maximiser vos économies, évitez de chauffer vos plats au four et privilégiez plutôt les petits électroménagers pendant les pointes hivernales. En comparaison, une mijoteuse consomme jusqu’à 80 % moins d’électricité et permet de cuisiner des repas avant le début de la pointe. Mettez aussi à profit le grille-pain four, le micro-ondes ou la friteuse à air : ils consomment beaucoup moins d’électricité.

4. Rechargez au bon moment

Si vous avez une voiture électrique, n’oubliez pas de programmer son chargement en dehors des pointes hivernales. Vous pouvez même lier certaines bornes EVduty à l’application Hilo et maximiser vos récompenses pendant les défis.

Petits gestes, belles économies

À l’hiver 2022‑2023, les ménages qui ont adopté ces bonnes habitudes ont économisé en moyenne 71 $, s’ils étaient inscrits à l’option de crédit hivernal, et 114 $, avec le tarif Flex D. Ceux qui ont participé aux défis Hilo ont accumulé en moyenne des récompenses en argent de 140 $. Pour l’ensemble du Québec, les efforts d’effacement en période de pointe hivernale équivalent à la puissance générée par la centrale au fil de l’eau Romaine‑1.

Tous ces petits gestes changent vraiment la donne. Imaginez si des millions de Québécois et de Québécoises s’y mettaient !