Votre vieille cuisinière est sur le point de rendre l’âme et vous devrez la remplacer bientôt ? Un modèle à induction pourrait peut-être vous intéresser. Au menu : gain de temps, économie d’énergie et gastronomie.

La cuisson à induction tire profit des champs électromagnétiques pour produire de la chaleur. Sous la plaque en vitrocéramique, un courant électrique circule dans des bobines inductives. Un champ électromagnétique se forme autour des enroulements. C’est ce champ qui chauffe les ustensiles de métal lorsqu’ils entrent en contact avec la surface.

Vous pourriez obtenir une aide financière pour l’achat et la mise en place d’une cuisinière à induction avec le programme LogiVert.

De nombreux avantages

Les cuisinières à induction sont plus coûteuses à l’achat. Et si vos ustensiles ne sont pas faits d’un alliage ferromagnétique, vous pourriez devoir vous procurer une nouvelle batterie de cuisine.

Néanmoins, l’investissement en vaut le coût. En effet, la plaque de cuisson à induction requiert de 15 à 20 % moins d’électricité que la plaque avec résistance électrique, car elle :

  • limite les pertes thermiques parce que seule la surface de métal chauffe ;

  • réduit considérablement le temps de cuisson. Quelques 120 à 180 secondes suffisent à faire bouillir de l’eau !

En plus de vous aider à économiser l’électricité, la cuisinière à induction :

  • se nettoie facilement : la plaque ne comporte pas de recoins et les aliments et éclaboussures qui tombent sur la surface ne brûlent pas ;

  • limite de beaucoup les risques de brûlure puisque la plaque reste froide autour des ustensiles de métal.

Référence : Cuisinière à induction

C’est payant de mieux consommer

Obtenez une aide financière pour la mise en place de mesures écoénergétiques dans votre habitation.

Découvrir LogisVert